Notice: Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE in /var/www/vhosts/toxquebec.com/httpdocs/mambots/system/jfdatabase.systembot.php on line 115
Avez-vous un problème avec la cocaïne? - Toxquebec

L’alcool peut augmenter les effets indésirables de la méthylphénidate (Ritalin®) sur le système nerveux central.
Source : Ben Amar, M. (2007) La polyconsommation de psychotropes et les principales interactions pharmacologiques associées. Montréal, CQLD.
 
Auto-évaluation
Avez-vous un problème avec la cocaïne ?

Ce questionnaire provient du Carrefour Ubald-Villeneuve, centre de réadaptation pour personnes alcooliques et autres toxicomanes dans la région de Québec. Il est reproduit avec leur aimable autorisation. Son but est de vous indiquer si votre consommation de cocaïne est devenue problématique.

Répondez honnêtement par oui ou par non à chacune des affirmations qui suivent.

1. J'ai besoin de prendre de plus en plus de cocaïne pour obtenir le même effet (phénomène de tolérance).
2. L’argent est la seule raison pour laquelle je n’en prends pas davantage.
3. Je crains de ne pas pouvoir avoir le même niveau d'activités sans prendre de cocaïne.
4. J'y pense souvent, même au travail.
5. J'en prends seul-e, et plus de deux fois par semaine.
6. Lorsque je ne prend pas de cocaïne, je deviens anxieux, irritable et je fais de l’insomnie.
7. Je vends ou distribue de la cocaïne pour financer ma consommation personnelle.
8. Je crois que la cocaïne me donne plus d'assurance ou me rend plus actif, active, sexuellement.
9. Je fume du « crack » ou consomme de la cocaïne par voie intraveineuse.
10. Je choisis mes relations en fonction de leur accès à la cocaïne.
11. Je prends des médicaments ou de l'alcool pour me calmer après avoir pris de la cocaïne.
12. Je ne suis pas capable de refuser de la cocaïne quand on m'en offre.
13. Il m'arrive de me demander si je pourrais vivre sans cocaïne.
14. La cocaïne a provoqué des problèmes dans mon travail ou dans mes relations.
15. J'ai une vie différente de celle que je menais avant la cocaïne (activités physique, lectures, sorties).
16. J’ai toujours à portée de la main le matériel nécessaire pour consommer de la cocaïne (cuillère, lame de rasoir, paille, etc).
17. J'ai contracté des dettes ou dépensé une partie de mes économies pour la cocaïne.
18. Je pense que je devrais diminuer ma consommation (c’est un signe infaillible que j’en prends trop).
19. Je pense que la cocaïne me donne plus de motivation et plus d’énergie.
20. Je préfère prendre de la cocaïne plutôt que de manger, faire l’amour ou avoir des activités sociales.
Questions démographiques

Homme
Femme

De 18 à 24 ans
De 25 à 34 ans
De 35 à 45 ans
De 46 à 54 ans
55 ans et plus

Ce questionnaire est utilisé dans les milieux de traitement afin d’évaluer la gravité des problèmes liées à la consommation de cocaïne. Toutefois, dans le présent contexte, les résultats de ce questionnaire n’ont pas de valeur clinique ou scientifique et ils ne remplacent pas le diagnostic d’un professionnel. Ils se veulent être un guide d’interprétation de vos comportements en lien avec la cocaïne.

Source :
Carrefour Ubald-Villeneuve - « 800 Cocaïne ». Marks Gold M.D., Bantam Books, Toronto – New-York.

 

Conception & réalisation du site par HPJ