Accueil Qui sommes-nous? Plan du site Contactez-nous
Ajouter ce site à vos favoris
En 2008, la proportion d’élèves ayant consommé le cigarillo ou le petit cigare aromatisé est de 18%, comparativement à 22 % en 2006.
Source : Enquête québécoise sur le tabac, l’alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire, 2008
 
Auto-évaluation
Savez-vous jouer...sans perdre la tête ?

Ce questionnaire vous est proposé par le Programme Santé ACTI-MENU et il est reproduit avec leur aimable autorisation. Son but est de vous aider à tracer votre profil de joueur, joueuse, en évaluant vos habitudes au jeu.

Pour chacune des affirmations qui suit, cochez la réponse qui correspond le mieux à vos habitudes de jeu.

1. Quand je joue, je me fixe des limites de temps et d'argent et je les respecte.
2. Je refuse facilement une invitation à jouer.
3. J'ai d'autres recours que le jeu pour combattre mon stress, ma déprime ou certaines préoccupations de moment.
4. Je sais exactement combien je dépense au jeu.
5. Je peux parler ouvertement de mes habitudes de jeu ou des sommes que j'y ai dépensées.
6. J'évite d'emprunter de l'argent pour jouer.
7. Quand je perds, j'arrête de jouer et je n'essaie pas de regagner ce que j'ai perdu.
8. Quand je joue, je garde en tête l'idée que mes gains et mes pertes dépendent uniquement du hasard.
Questions démographiques

Homme
Femme

De 18 à 24 ans
De 25 à 34 ans
De 35 à 45 ans
De 46 à 54 ans
55 ans et plus

Ce questionnaire est couramment utilisé afin d’évaluer la gravité des problèmes liés au jeu. Toutefois, dans le présent contexte, les résultats de ce questionnaire n’ont pas de valeur clinique ou scientifique et ils ne remplacent pas le diagnostic d’un professionnel. Ils se veulent être un guide d’interprétation de vos comportements en lien avec le jeu.

Source : ce questionnaire a été élaboré par les docteurs Louis Gagnon et Gilles Pineau et par madame Sylvie Brousseau, avec la collaboration du docteur Robert Ladouceur, psychologue du Centre québécois pour la prévention et le traitement du jeu, des docteurs Rina Gupta et Jeffrey Derevensky, psychologues, de l’Université McGill, du docteur Robert Perrault, psychiatre et de madame Louise Labrie, de la docteure Raymonde Pineau, de monsieur Denis Boivin, de messieurs René Cloutier et Michel Levert, de messieurs Daniel Dubeau et Ngog Hiep Nguyen.