Notice: Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE in /var/www/vhosts/toxquebec.com/httpdocs/mambots/system/jfdatabase.systembot.php on line 115
Toxquebec - Toxquebec

En 2009, la proportion de jeunes de 15 à 24 ans consommant souvent de grandes quantités d'alcool était trois fois plus élevée que la proportion correspondante chez les adultes de 25 ans et plus (11,7% par rapport à 3,9%).
Source : Santé Canada, Enquête de surveillance canadienne de la consommation d'alcool et de drogues (ESCCAD), 2009
 
Nouveautés


AIDQ - Point de rencontre
Assemblée générale annuelle de l'AIDQ
 
Pour en finir avec les crimes sans victimes : l’approche minimaliste en éthique des drogues.
Drogues, santé et société

MARTIN GIBERT / Résumé Dans cet article en éthique appliquée, je souhaite montrer comment l’opposition entre minimalisme et maximalisme moral peut éclairer le débat sur la prohibition des drogues. Le principe – défendu par Ruwen Ogien – de l’indifférence morale du rapport à soi-même implique en effet qu’on ne condamne pas l’usager de drogue [...]
 
 
Un carnet de santé 100% numérique au Québec
...médicaments reçus en pharmacie, les résultats laboratoires de prélèvements et leurs rapports d'imagerie médicale. Les patients inscrits sur le portail pourront également y prendre rendez-vous avec leur médecin ou faire une demande d'accès à un médecin de famille. «Vous voyez que le système que nous...
 
 
Alcool et violences sexuelles: Éduc’alcool lance une campagne de sensibilisation
Pour prévenir les violences sexuelles, Éduc’alcool suggère aux étudiants de ne pas boire d’alcool de manière excessive.
La consommation modérée d’alcool permet de mieux appréhender les risques d’une potentielle agression, a souligné Éduc’alcool dans un communiqué.
«Le harcèlement sexuel est beaucoup trop fréquent, sur les campus comme à l’extérieur, a indiqué le directeur général d’Éduc’alcool, Hubert Sacy. Et le fait de boire n’est jamais une excuse pour un tel comportement, quel qu’il soit.»
 
 
Sommaire de l’évaluation des besoins montréalais pour la mise en place d’un programme de traitement
Sommaire de l’évaluation des besoins montréalais pour la mise en place d’un programme de traitement des troubles liés à l’usage d’opioïdes basé sur l’injection (TDO injectable)
 
13 décembre 2017
 
Auteur : Michel Perreault
 
Au printemps 2017, le Cran s’est associé à l’équipe de Michel Perreault, chercheur à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas, pour réaliser la première phase d’une étude de faisabilité visant à évaluer les besoins montréalais pour la mise en place d’un programme de traitement des troubles liés à l’usage d’opioïdes basé sur l’injection (couramment nommé programme de « TDO injectable »). Les données ont été recueillies à l’été 2017 et le rapport final a été produit à l’automne 2017. Voici en bref la démarche ainsi que les résultats de l’étude.
 
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 6 - 10 sur 106

Conception & réalisation du site par HPJ