Selon un sondage de Léger Marketing, 82,7% des Québécois jouent à des jeux de hasard et d’argent. En 1996, on estimait à 2,1% le taux de prévalence du jeu pathologique ou excessif chez les adultes au Québec.

On estime qu’il y aurait
13 000 joueurs pathologiques sur l’île de Montréal.

Au 31 mars 2001, les revenus de Loto-Québec étaient de 3,64 milliards de dollars. Son bénéfice net était de 1,4 milliards de dollars.