La compréhension de la psychologie du joueur, l’évolution de la technologie et le raffinement des méthodes de marketing ont contribué à l’apparition d’une foule de nouveaux jeux de hasard et d’argent. Chacun de ces jeux vise une clientèle particulière avec ses goûts distinctifs.

Au cours des années 70, le choix des joueurs se limitait à des loteries dites passives (qui ne permettent pas au participant de choisir lui-même ses numéros) et aux courses de chevaux. Plus tard, l’arrivée des terminaux de loterie chez les distributeurs permettait désormais aux joueurs de choisir leurs propres numéros. Aujourd’hui, les loteries instantanées se sont ajoutées à la liste des billets disponibles chez les détaillants.

Les casinos sous la gouverne de Loto-Québec sont apparus au milieu des années 90. Ils offrent différents types de jeu qui attirent tous les styles de joueur. Les amateurs de jeux de cartes, de dés, de roulette ou de machines à sous y trouvent leur compte.

À tout cela s’ajoutent désormais les appareils de loterie vidéo disponibles dans toutes les régions du Québec par l’intermédiaire des détaillants propriétaires d’un permis d’alcool. Comme leur nom l’indique, ces appareils allient la
technologie des images vidéo au principe de la loterie instantanée où le joueur apprend le résultat de chaque partie sur le champ.

Il existe donc un grand nombre de jeux de hasard disponibles sur le marché. Chaque jeu cherche à satisfaire les intérêts spécifiques d’une clientèle particulière pour lui vendre son produit. Tous ces jeux, aussi différents soient-ils dans leurs formes, répondent toutefois à la même règle élémentaire : leur issue est déterminée par le hasard.
Il est donc impossible d’en prédire le résultat à l’avance ou d’exercer une quelconque forme de contrôle sur l’issue du jeu.