Accueil Qui sommes-nous? Plan du site Contactez-nous
Ajouter ce site à vos favoris
Les Québécois francophones âgés de plus de 18 ans consomment en moyenne 4,1 verres d’alcool par semaine.
Source : Éducalcool, Les Québécois et l’alcool 2007
 
Nouveautés


Éduc’alcool publie un guide sur les jeunes et l’alcool destiné aux parents
On y explique ce qu’il faut savoir sur la consommation d’alcool, quoi dire et comment se comporter, et ce, selon l’âge de l’enfant.
«C’est un outil à l’année qui couvre la relation des parents et des enfants à l’alcool, à compter de l’âge de 9, 10 ans, parce qu’il n’est jamais trop tôt pour commencer à parler d’alcool avec les enfants», a opiné Hubert Sacy, directeur général d’Éduc’alcool, au cours d’une entrevue, jeudi.
Un peu comme ce qui se passe avec l’éducation sexuelle, M. Sacy note qu’«on a constaté que les parents n’étaient pas suffisamment équipés pour répondre aux questions des enfants» — d’où l’utilité de ce guide gratuit.
 
 
Baclofène: le médicament permet bien de réduire la consommation d'alcool
...Ces derniers montrent "56,8% de succès" (abstinence ou réduction de la consommation d'alcool) pour le groupe prenant du baclofène "contre 36,5%" dans celui du placebo, selon l'AP-HP. Mais il faudra attendre la fin de l'analyse, notamment sur l'innocuité du médicament, pour conclure...
L'Express.fr
 
Une cause biologique à l’alcoolisme
...alcool, indique une étude publiée mardi dans le journal Molecular Psychiatry qui pointe ainsi une cause biologique à l’alcoolisme et qui explique les grandes difficultés, voire l’incapacité qu’éprouvent les alcooliques à se libérer de leur dépendance. Les chercheurs qui ont fait cette découverte o...
Le Devoir
 
Historicité des études typologiques en alcoologie
Différentes manières de boire l’alcool sont perceptibles et différentes manières de concevoir la consommation d’alcool le sont également. Afin de «départager» ou «distinguer» les individus et groupes sociaux selon leur pratique de boire, différentes approches conceptuelles ont été utilisées à travers les époques, proposant des classifications des buveurs et buveuses en [...]
MARILYN FORTIN Résumé 
le 12 Mars, 2016 dans No 2 / Mars 2016 /// Non thématique, Volume 14
 
Au CHUM, un dérivé du cannabis sera mis à l’essai pour contrer la dépendance à la cocaïne
...« le cannabidiol est un composé issu du cannabis qui n’est absolument pas addictif, contrairement au tétrahydrocannabinol (THC), un autre cannabinoïde qu’on retrouve dans le cannabis, et qui est quant à lui addictif. Selon certaines données, le cannabidiol pourrait en revanche combattre la dépendance. De plus, le cannabidiol n’est pas une substance psychoactive, il ne crée pas d’euphorie. Ce ne sera pas du tout comme si nos patients cessaient leur consommation de cocaïne pour commencer à fumer du cannabis, et qui, dans ce cas, développeraient probablement une dépendance au cannabis », ...
Le Devoir
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 5 sur 63

Conception & réalisation du site par HPJ