Accueil Qui sommes-nous? Plan du site Contactez-nous
Ajouter ce site à vos favoris
À poids égal et à consommation égale, l’alcoolémie de la femme est plus élevée que celle de l’homme. Dans ces conditions, la femme est plus vulnérable aux effets de l’alcool pour le même nombre de consommations.
Source : Drogues : Savoir plus, Risquer moins
 
Questions Réponses

Retour     

Votre question :

Quels sont les effets sur le cerveau des méthamphétamines? Quels sont les effets sur les neurotransmetteurs? Qu'est-ce que la consommation des méthamphétamines peut changer dans les échanges normaux du cerveau?

Moimeme, 18 - 25 ans, F
St-Philémon


Notre réponse :
Nous vous recommandons de prendre connaissance du chapitre sur les «amphétamines» dans le livre : «Drogues : Savoir plus, risquer moins», sur notre site. 

Toxquebec.com

Source(s) :
 - «Les psychotropes : Pharmacologie et toxicomanie» (2002), sous la direction de Louis Léonard et Mohamed Ben Amar, Les Presses de l’Université de Montréal.
- Centre québécois de lutte aux dépendances (2006). «Drogues : savoir plus, risquer moins». 3e Édition. Montréal : CQLD.
 
Retour     


Vous avez une question ? Cliquez ici pour soumettre votre question



MISE EN GARDE : Les réponses apportées par Toxquebec.com sont tirées d'une base de connaissances générales qui ont fait consensus en matière de toxicomanie et de jeu pathologique. Elles ne peuvent, en aucun cas, tenir compte de toutes les dimensions des problématiques des individus qui nous écrivent. En conséquence, ces réponses demeurent partielles et ne peuvent être interprétées comme un diagnostic ni remplacer le recours à un professionnel de la santé.