Notice: Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE in /var/www/vhosts/toxquebec.com/httpdocs/mambots/system/jfdatabase.systembot.php on line 115
Toxquebec - Toxquebec

Entre 2002 et 2008, une diminution est observée, tant dans la proportion de joueurs occasionnels (de 43 % à 31 %) que dans celle des joueurs habituels (de 8% à 6%).
Source : Enquête québécoise sur le tabac, l’alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire, 2008
 
Questions Réponses

Retour     

Votre question :

je viens de rencontrer un homme qui me plaît beaucoup, avec qui je m'entend très bien. Il m'a avoué qu'il fumait du pot à l'occasion, mais ça ne me dérange pas. Toutefois, dernièrement il m'a mentionné avoir déjà pris de la coke 4 fois. Il m'a aussi dit qu'il pensait pas en reprendre, mais que ça se pourrait car ça se passe quand il part en voyage de pêche avec ses chums de gars. J'ai beaucoup lu sur les dangers reliés à la consommation de cette drogue et aussi que "Le souvenir de la sensation d’euphorie procurée par cette drogue est si fort qu'il est très difficile de ne plus jamais reprendre de cocaïne, même après avoir réussi à cesser son usage." Ça décrit bien la façon dont il me parlait de tout ça. Je crains les conséquences même si c'est une consommation ponctuelle. Je suis une fille ouverte, mais avec une tête sur les épaules qui veut bâtir de quoi de sérieux. Je me demande si je devrais pas me sauver en courant ou si j'exagère la situation. Je voudrais avoir un portrait réaliste de tout ça afin de prendre la bonne direction, pour moi. 

Strong&beautiful, 26 - 35 ans, F
Sherbrooke


Notre réponse :
Vous avez raison de vous préoccuper de la situation car la cocaïne n’est pas une substance qui se consomme sans risque, la dépendance pouvant se développer facilement. Tout dépend du rapport que votre copain entretient avec cette substance, tout comme avec le pot: si cela vous dérange et que vous lui demander de ne pas en reconsommer, est-il capable de résister à une occasion de consommation? Augmente-t-il la quantité consommée d’une fois à l’autre? Ses amis ont-ils un problème de consommation? A-t-il tendance à banaliser sa consommation et en minimiser les conséquences? Vous cache-t-il la fréquence réelle? L’important est qu’il soit transparent sur ses habitudes de consommation, conscient des risques, et capable de ne plus consommer si sa consommation a un impact négatif sur son entourage. N’hésitez pas à garder le dialogue ouvert sur la question, et s’il réagit mal à vos questionnements, cela peut en soi être un sujet d’inquiétude sur son rapport aux drogues.
 
Bonne chance!
 
Toxquebec.com
Retour     


Vous avez une question ? Cliquez ici pour soumettre votre question



MISE EN GARDE : Les réponses apportées par Toxquebec.com sont tirées d'une base de connaissances générales qui ont fait consensus en matière de toxicomanie et de jeu pathologique. Elles ne peuvent, en aucun cas, tenir compte de toutes les dimensions des problématiques des individus qui nous écrivent. En conséquence, ces réponses demeurent partielles et ne peuvent être interprétées comme un diagnostic ni remplacer le recours à un professionnel de la santé.


 

Conception & réalisation du site par HPJ