Notice: Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE in /var/www/vhosts/toxquebec.com/httpdocs/mambots/system/jfdatabase.systembot.php on line 115
Toxquebec - Toxquebec

La grossesse peut affecter l’effet d’un ou plusieurs médicaments.
Source : Ben Amar, M. (2007). La polyconsommation de psychotropes et les principales interactions pharmacologiques associées. Montréal, CQLD.
 
Questions Réponses

Retour     

Votre question :

Mon fils de 40 ans se dit lui-même alcoolique. Il a fait quelques thérapies mais n'a pas été assidu aux suivis. En ce moment, il est à son plus mal et a des pensées suicidaires. Par un concours de circonstances, il se retrouve seul en chambre qu'il a louée. Il est bénéficiaire de l'aide sociale. Je reçois un héritage assez important ces jours-ci. J'aimerais lui offrir une thérapie dans une maison de confiance mais je crains qu'il ne soit pas en mesure de réellement s'impliquer parce qu'il n'y croit pas. Dans ces circonstances, devrais-je lui faire cette offre et/ou comment puis-je le soutenir tout en lui laissant les conséquences de ses choix et de ses actes?

Mon-Mon, 60+ ans, F
Montréal


Notre réponse :
Il est louable de votre part de vouloir lui offrir une thérapie, peut-être dans un contexte plus encadré et à plus long terme que ses thérapies précédentes, s’il est ouvert a y aller. Plusieurs alcooliques auront besoin de nombreuses tentatives de thérapie avant de s’en sortir, et la motivation sera peut-être plus mobilisable s’il est à son plus mal comme vous dites, et qu’il a vécu plus de pertes. Il faut parfois atteindre ce stade pour finalement être motivé à s’en sortir. Par contre, des options de traitement sans frais sont aussi disponibles si vous hésitez à débourser de l’argent pour un traitement privé, qui peut être coûteux (voir «Ressources»).
 
Vous soutien reste important, tout en comprenant également qu’il reste responsable de ses choix et des conséquences qu’ils entraînent. Cependant si votre fils a des pensées suicidaires il a clairement besoin d’aide professionnelle, que ce soit en psychothérapie ou en réadaptation. N’hésitez pas à aller chercher du soutien pour vous-même, par exemple dans un groupe d’entraide pour proches d’alcooliques «Al-Anon». 
 
Bonne chance!
 
Toxquebec  
Retour     


Vous avez une question ? Cliquez ici pour soumettre votre question



MISE EN GARDE : Les réponses apportées par Toxquebec.com sont tirées d'une base de connaissances générales qui ont fait consensus en matière de toxicomanie et de jeu pathologique. Elles ne peuvent, en aucun cas, tenir compte de toutes les dimensions des problématiques des individus qui nous écrivent. En conséquence, ces réponses demeurent partielles et ne peuvent être interprétées comme un diagnostic ni remplacer le recours à un professionnel de la santé.


 

Conception & réalisation du site par HPJ