Accueil Qui sommes-nous? Plan du site Contactez-nous
Ajouter ce site à vos favoris
La consommation de cannabis chez les jeunes est de 26,3%, ce qui est toujours près de quatre fois plus élevé que la prévalence chez les adultes (7,6%).
Source : Santé Canada, Enquête de surveillance canadienne de la consommation d'alcool et de drogues (ESCCAD), 2009
 
Témoignage

Retour     

Je viens de prendre conscience que j'ai un problème d'alcool. J'aurai 25 ans sous peu, je suis mère d'un jeune garçon qui aura 5 ans, j'étais fiancée depuis quelques temps à un homme merveilleux, mais cause de l'alcool et des effets que cela a sur moi, ma relation part en poussière. L'alcool me rend agressive, violente, et me cause des pertes de mémoire. Je perds la carte et blesse l'être le plus proche de moi, car on se dispute pour un rien. Je bois pas tous les jours mais lorsque je bois je perds tout contrôle. Aujourd'hui je m'en rends compte, j'aimerais bien changer, travailler sur moi et rencontrer des personnes qui vivent un peu la même situation que moi. Parfois j'ai l'impression de devenir folle, tellement je perds le contrôle. Mais lorsque je suis à jeun, je suis douce, attentionnée, à l'écoute. Je suis une toute autre personne et j'aimerais être cette fille-là constamment. J'aimerais par la même occasion, travailler sur mon estime de moi et sur ma dépendance affective. J'irais bien aux réunions mais je suis très gênée de m'y présenter, car je suis jeune et un peu renfermée sur moi-même. J'aimerais commencer en parlant sur ce «forum» et ensuite me diriger vers les réunion de groupe.

Soue25, 18 - 25 ans, F
Drummondville




Retour     


Vous avez un témoignage ? Cliquez ici pour soumettre votre témoignage



MISE EN GARDE : Les réponses apportées par Toxquebec.com sont tirées d'une base de connaissances générales qui ont fait consensus en matière de toxicomanie et de jeu pathologique. Elles ne peuvent, en aucun cas, tenir compte de toutes les dimensions des problématiques des individus qui nous écrivent. En conséquence, ces réponses demeurent partielles et ne peuvent être interprétées comme un diagnostic ni remplacer le recours à un professionnel de la santé.