PDA

Voir la version complète : 3jours



espoirbsl
14/12/2006, 09h42
Bonjour à chacun,

Je suis nouvelle ici, ...3 jours sans alcool, j'esaie de faire une semaine, pour voir, Je bois depuis 35 ans approx, mais depuis 2 ou 3 ans, c'est devenue quotidien, de 1 à 4 consommations ...et plus s'il y a un événement spécial. J'en écris plus long une autre fois.
Bonne journée!

moderato
14/12/2006, 12h57
Bravo ! Moi j'ai fait des réunions AA et ça m'a beaucoup aidé à ne pas reconsommer. J'y ai rencontré plein de gens intéressants.

moderato

Laurent
14/12/2006, 16h39
Bravo, chère amie. Trois jours c'est trois jours...

On fait ça une seule journée à la fois, une après l'autre, chère Espoirbsl...

Vous affirmez...: "et plus s'il y a un événement spécial."

J'vais vous dire: quand je buvais, tout, la moinde insignifiance devenait un évènement spécial...
Il pleut, on boit... il fait soleil, on boit... c'est la fête de la voisine, on boit, c'est mardi, on boit...

Suivez le conseil de Moderato et tentez de trouver une réunion des AA dans votre patelin, dans votre voisinage...vous allez vite constater que vous n'êtes pas seule...et que vous ne serez jamais plus seule.

Bonne chance...revenez nous jaser ça et n'oubliez pas: une journée à la fois.

espoirbsl
15/12/2006, 03h15
Maintenant 4 jours. Les AA, je sais pas, ...ici, c'est une très petite ville, les gens se connaissent, ça ne fait pas très longtemps que j'y suis emménagée, je vais peut-être devoir chercher un nouveau travail bientôt. J'hésite à m'identifier AA tout de suite. De toute façon, je sais pas trop rien, sinon que ma consommation dépasse les normes. Comme dit Laurent, toutes les raisons sont bonnes pour dépasser les 2 consommations quotidiennes, déceptions, bonnes nouvelles, pour me détendre, pour me mettre en forme, pour me rendre plus à l,aise socialement, pour oublier, pour m'amuser, pour être moins sensible etc Hier, un peu plus difficile, dure journée au boulot, et chez-moi, la bouteille de vin ouverte sur la table, qui me faisait son plus beau sourire. J'ai résisté,... pas si pire, moins pire que la nicotine. j'aimerais tenir une semaine, une journée à la fois.

courage dans vos vaillants combats!

Espoir

PS: le mal de tête, et un peu d'insomnie, symtomes de sevrage?

moderato
15/12/2006, 09h48
Ah ! les A.A... Peu importe ce que les gens peuvent dire ou penser, enfin pour moi , le plus important est de ne pas retoucher à mon premier verre, parce que c'est celui-là qui déclenche l'obsession et la rechute, et si les A.A. m'aident, tant mieux. Après tout, si je retombe dans l'alcool, les gens que je ne connais pas n'en ont rien à foutre non plus. Donc que j'aille ou pas aux A.A., c'est pareil pour eux ou peut-être pas : je risque de faire moins de gaffes et d'être moins identifié ou remarqué, si je suis abstinent. Quelqu'un qui boit dérange beaucoup de monde autour de lui. Et après tout, les gens ne peuvent juger de ce qu'ils ne connaissent pas. Alors faut pas lâcher.

moderato

espoirbsl
16/12/2006, 04h33
ça va, ce n'est pas une période facile, ou plutôt, ce n'est pas une vie facile. J'aimais la bonne humeur, la confiance en moi, la complicité avec les autres, après 3 ou 4 consommations. Mais j'ai souvent eu l'air folle, en dépassant les limites. Hier grosse déception, mais j'ai bu de l'eau.

Bon week-end!

Laurent
16/12/2006, 08h20
C'est-y pas merveilleux de réaliser qu'une autre journée est passée sans qu'on ait eu recours à l'alcool...?

Bravo, Espoirbsl...encore une autre derrière vous.

Lâchez pas...

Et ne vous inquiétez pas: boire de l'eau ne vous fera pas rouiller...

Passez une autre belle journée, vous le méritez.

espoirbsl
16/12/2006, 17h40
ça m'encourage, oui, c'est merveilleux, mais je suis un peu grognon, frue, triste et agressive, je n'ai plus d'exutoire pour les difficultés de mon quotidien. Plus ce cataplasme ou cet anti-douleur qu'est l'alcool. Je ne sais pas si j'étais devenue alcoolique, mais j'en avais l'habitude, le goût, le besoin. Je veux arrêter une semaine, pour voir, pour donner une pause à mes viscères, pour modérer, ou me libérer d'une dépendance, je sais plus trop. Mais je vais essayer dee poursuivre une autre journée. En espérant que le sevrage ne déprime pas trop. Merci de m'avoir lue, courage dans vos combats.

Laurent
18/12/2006, 07h27
"En espérant que le sevrage ne déprime pas trop."

Pourquoi serait-ce déprimant de savoir qu'un verre ou qu'une bouteille d'alcool n'aura pas le dessus sur moi aujourd'hui?
Au contraire. C'est encourageant de constater que je peux vivre et bien fonctionner, sans la béquille qu'est l'alcool.

Se lever le matin sans se demander si on en a trop pris hier, ne pas avoir à se cacher ou à trouver toutes sortes de prétextes pour en prendre, ne pas être obsédé par son premier verre, c'est pas déprimant du tout...

Bonne journée à vous, chère Espoirbsl.

Lâchez pas, juste pour aujourd'hui.

Foo
18/12/2006, 16h31
Pour se donner une chance supplémentaire, il est bien d'identifier les raisons de la consommation. Comme vous l'avez mentionné dans un message précédent, l'alcool était pour vous votre exutoire pour passer vos tracas quotidiens.

Sachez qu'il y a d'autres moyens afin de répondre à votre besoin de soulagement. La fuite (l'alcool pour vous, mais qui peut se traduire à travers le sport, le travail, la bouffe, etc.) n'est qu'une solution temporaire qui procure un moment de répit. Vous devez vous faire une liste d'inventaire, des choses que vous pouvez faire afin de combler réellement votre besoin, des sentiments de fierté et d'accomplissement accompagneront votre démarche. Verbaliser nos émotions, les écrire ou peu importe, mais sortir ce qui traîne tout au fond depuis tellement longtemps, c'est la clé vers une vie meilleure.

L'alcool ou autre échapatoire, ça fait du bien l'espace d'un instant, parler de ce qui nous tracasse afin d'en trouver la solution, ça fait du bien la vie entière. Arrêter de boire, c'est 15% du problème, le comportement caché derière la consommation, c'est 85%.

Bon courage et passez à l'action positivement!

moderato
19/12/2006, 05h21
Allo Espoirbsl, tnez-vous le coup? Comment ça se passe? Vous vivez un combat ou une délivrance? Pour la prériode des Fêtes, je vous souhaite la délivrance. Donnez-nous des nouvelles et bonne chance dans cette nouvelle vie.

espoirbsl
21/12/2006, 10h37
j'ai réussi 6 jours, puis 1 verre de vin, le lendemain 3 bières, et hier, 5. Je crois que j'ai vraiment un problème d'alcool, et j'espère juste qu'il n'est pas trop tard. Encore bravo, à ceux qui persévèrent, un jour à la fois, et déjà ont repris leur vie en main, elle est si courte.
Il y a des moements où c'est mieux de fuir, mais il y a des avenues de fuites meilleures que d'autres. L'alcool, c'est nul.

Foo
21/12/2006, 14h14
Non, il n'est ou ne sera jamais trop tard pour reprendre sa vie en main. Cependant, tenter de mettre fin à cette dépendance en arrêtant du jour au lendemain la consommation, seul, on ne peut dire que c'est se donner un vrai chance. La majorité des gens qui ont passé par votre chemin vous diront la même chose, tout seul on arrive à pas grand chose, il y a tellement de gens qui vous tendent la main afin de vous aider à vous remettre sur pied, de grâce, donnez-vous une vraie chance de réussite.

La première étape : Admettre notre dépendance face à la consommation.

Une fois cette étape franchie, le reste s'enchaînera de lui-même si vous y mettez temps et énergie.

bonne continuité.

Laurent
22/12/2006, 06h57
"...et j'espère juste qu'il n'est pas trop tard."

Il n'est jamais trop tard, chère Espoirbsl.

Vous auriez du me voir quand, plus par obligation que par choix, j'ai cessé de boire et de me droguer.
J'étais vidé, battu, ruiné, fini, kapout.

Il n'est jamais trop tard.
Oh, certains n'en sortiront jamais; mais l'important c'est de savoir que plusieurs s'en sortent, et très bien.

L'iimportant c'est de savoir que lorsqu'on est sur la pente descendante ça peut descendre longtemps, très longtemps.
Malheureusement, comme moi, plusieurs attendent d'être rendus au bout du rouleau pour enfin réaliser qu'ils ont un problème d'alcool et/ou de drogues.
Je ne vous le souhaite pas.

Vous avez fait six jours sans boire, bravo.
Vous en avez repris; c'est pas la fin du monde...
Votre semaine sans boire vous fait maintenant douter que vous pourriez avoir un problème d'alcool...
Vous seule le savez d'ailleurs... mais comme on dit, quand on commence à douter...;)

Ne vous en faites pas trop, charmante espoirbsl...
C'est une affaire d'une journée après l'autre, et vous savez maintenant que vous pouvez passer une journée sans boire, vous pouvez même en passer six de suite.

Vous savez maintenant que vous pouvez... c'est déjà un grand pas de fait.

Bon vendredi, souriez, prenez-soin de vous et ne perdez surtout pas espoir...

espoirbsl
23/12/2006, 14h08
Foo, Laurent, Moderato, merci, c'est précieux d'être lue, encouragée, accompagnée. Pouvoir partager avec d'autres qui ont vécu ça, qui vivent ce combat, ça fait du bien. Une bouffée d'air frais.
Je lis, je réfléchis, j'avais répondu assez longuement, mais une brève panne d'électricité a tout effacé...zut ..grrrr
Mon problème semble léger, p-e, mais je ne veux pas aller au fond du baril, au fond des enfers, je n'aurais pas alors l'énergie pour remonter. Je me sens glisser, comme sur un verglas coulant, et je m'éloigne de ma vie. Je sais à quel point les conséquences de certains gestes peuvent perdurer et voler les bons moments. L'alcool a déjà fait assez de dégats, ça ne sert à rien de cultiver les regrets mais je vais me battre un peu plus fort.
...Tout le monde veulent être heureux, certains sont moins doués, faut y mettre alors plus d'énergie, ça vaut la peine.

Un très Joyeux noël !

Laurent
18/01/2007, 07h21
Et puis...?
Comment elle va notre charmante amie Espoirbsl?

Youhou...
Faut nous donner des nouvelles de temps à autre, là.

moderato
22/01/2007, 08h06
Allo, je reviens de vacancs je prends de tes nouvelles : je lis que tu as un petit problème. À mon avis s il n'y na pas de PETIT PROBLÈME quand il s'agit de dépendance. Le problème est grave et on dit dans le livre des A.A. : Ce n'est qu'une question de chance et de temps avant que quelquechose de grave se produise. As-tu remplis les questionnaires d'auto-évaluation sur ce site? Sinon il faut le faire et après tout de suite aller consulter quelqu'un Tiens-moi au courant.

espoirbsl
19/05/2007, 02h52
Ça va bien? ...moi c'est pareil comme c'était.

marie-rose
27/07/2007, 20h09
.,..Difficile.. S.O.S . AA, pas possible..S.oS. svp

marie-rose
27/07/2007, 20h11
zut, fiouuu...

marie-rose
28/07/2007, 17h59
On dirait que tout ce à quoi je touche, j,accroche, et je deviens dépendante, et ça finit par me détruire. Il y a quelque chose de mal formé dans mon cerveau. C'est un peu décourageant des fois. La vie est belle, mais parfois, je me sens inapte.

sonia
07/08/2007, 14h13
Salut Marie Rose

J'en suis à ma 4ième journée!! Tu as raison ce n'est pas facile, mais je crois qu'il nous faut continuer si nous voulons garder ce que nous avons de plus précieux notre estime et notre âme.

Nous sommes maintenant 2 à en baver. Tiens bon !

Sonia

Shadame24
09/08/2007, 09h04
Bonjour!

Ton message m'a fait beaucoup penser a moi durant la période de mes dépendances.J'accrochais a toutes les dépendances:drogue,alcool,rave,sexe ...la seule que j'ai pas touché c'est le jeu.C'est très difficile de décrocher même après 3ans d'abstinence j'ai encore le gout de retomber dans ce cercle vicieux mais je m'accroche a ma fille qui a seulement 15mois...c'est elle qui fait que je continue....et toi ou en es-tu dans tout sa au juste je pourrais p-t te venir en aide????

A bientot

pascal77
17/10/2007, 14h31
ca fait trois jours moi aussi...encore une fois apres des déboires qui encore une fois ont faits de la peine a ma femme et mes filles j'ai 30 ans et c,est llà que ca arrete pour moi ..l'alcool ne fait plus parti de ma vie j'ai peur d,elle et je me veut plus la revoir merci

manfemme
18/10/2007, 13h06
Bonjour ,

Je viens de m'inscrire

Mon problème peut vous sembler minime mais pour moi ca me travaille à chaque jour.

Chaque matin je me dit que je ne prendrai pas de vin le soir.

Arrive la soirée, je me dit seulement 2 verres.

Finallement je me retrouve à prendre 3 ou 4 verres ou bien un digestif.

Conclusion , je me couche , dors rapidement, ronfle et j'ai mal au foie le lendemain matin.


Peut-on réussir à boire seulement les week-end??

Mario Coldshot
02/11/2007, 15h11
C le fun quand on peut ce controle, mais moi jai pas de limite et fait tout a l'extreme.


Vous pouvez pas croire toute les chances que jai pris en faissant du rollerblade dans les rues de L.A N.Y.C et MTL sans compterles fois ou je filmais ,, Totally Hammered avec un chauffeur sans permit et sur L, heroine en plus.


Je sais pas comment sa ce fait que que je suis en vie.


Mario

lipopo
26/11/2007, 18h39
ça va, ce n'est pas une période facile, ou plutôt, ce n'est pas une vie facile. J'aimais la bonne humeur, la confiance en moi, la complicité avec les autres, après 3 ou 4 consommations. Mais j'ai souvent eu l'air folle, en dépassant les limites. Hier grosse déception, mais j'ai bu de l'eau.

Bon week-end!
bravo c'est ce qu.il fallait faire et une jour à la fois mais il faudrais aller aux réunion des AA ne pas oublier que peut-être votre voisin sera là mais si lui est là c'est pour la mème raison que toi retrouver le respect de toi-même