PDA

Voir la version complète : Je veux changer mon style de vie.



Karen
26/08/2007, 16h01
Bonjour, je suis un nouveau membre depuis aujourd'hui. J'ai besoin de communiquer avec des gens qui ont vécu les mêmes problèmes que moi. Je suis une femme dans le début de la trentaine. J'ai une dépendance à l'alcool depuis probablement la fin de mon adolescence. J'ai toujours plus ou moins essayer de "contrôler" ma consommation. J'ai toujours fonctionné et travaillé normalement sans que la plupart des gens s'aperçoivent que j'avais un problème. Depuis quelques années surtout la dernière j'ai franchi une autre étape. Je dois boire tous les soirs et plusieurs consommations (je ne bois que de la bière). Au cours des 7 derniers jours j'ai consommé plus de 55 verres. Quand je commence, je ne peux m'arrêter jusqu'à ce que j'aille me coucher. J'ai besoin de boire pour me sentir mieux et me détendre. Je sais que c'est absurde. Je ne pouvais pas envisager la vie sans boire. Aujourd'hui j'ai vraiment le goût que cela change. Je veux m'intéresser à autre chose, essayer de faire du sport et autres. J'ai besoin de vos conseils pour m'en sortir. Mon style de vie tourne autour de ma consommation, alors je me demande comment je vais faire. Chose certaine je suis tannée et je veux que ça change. J'ai lu les effets néfastes de l'alcool sur la santé (en particulier celle des femmes) et cela m'inquiète beaucoup. J'ai un conjoint compréhensif et 2 beaux garçons. J'aimerais entendre vos témoignages et conseils s.v.p... Merci à l'avance.

moderato
26/08/2007, 16h51
Allo,
J'ai vécu la même chose que toi. Voici comment je m'en suis sorti : Il y a plusieurs années, 24 plus précisément, je sui allé régulièrement faire des réunions Alcooliques Anonymes, toujours sans arrêter de boire, mais j'y allais très souvent. Et petit à petit ma façon de penser a changé. Environ 1 an ou 1 an et demi plus tard, comme ça, sans rien, j'ai arrêté, et je n'ai jamais retouché à l'alcool et à tout ce qui altère ma façon de penser et d'agir. Volà, ça fait maintenant longtemps que j'ai cessé de boire et maintenant, je peux m'occuper de ma petite-fille, je suis un grand-papa sobre.

Karen
26/08/2007, 20h04
Merci d'être là pour aider. Je sais que cela peut paraître ridicule mais je serais terriblement gênée de me présenter à une réunion des A.A. J'y ai pensé et j'y pense encore mais je ne sais pas si je vais trouver le courage d'y aller. Il le faudrait. J'ai un beau-frère qui est membre dans une autre région du Québec. Je vais lui demander du support. C'est comme si j'avais peur qu'en arrivant à une réunion des A.A. tout le monde me pointe du doigt et/ou me juge. Pourtant je sais qu'ils sont là pour aider et non juger. C'est difficile d'avouer publiquement qu'on a ce problème.

moderato
27/08/2007, 09h34
Bonjour,
Je te comprends, les premières fois, je prenais un taxi pour aller aux réunions et je descendais 2 rues avant pour être certain qu'on ne me voit pas. Finalement personne ne me connaissait, c'était dans mon imagination et mes peurs irrationnelles. En arrivant dans ces réunions, tout le monde m'a chaleureusement accueilli, personne ne m'a posé de question et en plus c'est anonyme donc personne ne donne son nom au complet. Pour la première fois je me suis senti accepté telque je suis pas pour ce que j'apporte mais bien pour ce que je suis. Pourquoi se priver d'un si grand bien. En plus, je me rends compte avec le recul que je n'y connaissais rien à ces groupes d'entraide, alors j'avais ce qu'on appelle des préjugés. Bon meeting !

Laurent
27/08/2007, 10h53
:)

Karen...si vous continuez à boire, à hésiter d'aller chercher du soutien, les gens vont vous pointer du doigt et/ou vous juger de toutes façons...

Je ne veux pas vous décevoir, mais il doit déjà y avoir pas mal plus de gens que vous le croyez qui savent que vous avez peut-être un problème avec l'alcool...
Souvent, nous sommes les derniers à s'en rendre compte...(ou du moins à l'admettre...).

S'il y a un endroit où, pour aucunes considérations, vous devriez être gênée de vous présenter c'est bien dans une réunion AA...
Je vous le conseille vivement...

Lâchez pas...

Karen
29/08/2007, 22h24
Merci à Moderato et Laurent pour vos réponses et votre soutien. Je n'ai pas bu du tout. Ça fait seulement 4 jours, mais ça faisait très longtemps que ça ne m'était pas arrivé de ne pas boire pour plus d'une journée. Lorsque j'ai envie de boire, je pense aux conséquences que cela aura sur ma santé si je ne m'arrête pas maintenant. Ça m'aide beaucoup. Mon conjoint suggère que je me permette de prendre quelques consommations lors de certaines occasions spéciales. Je sais que la plupart des gens disent qu'on ne peut pas y toucher du tout...

moderato
30/08/2007, 09h34
Bonjour Karen,
Y a rien comme faire un test : Prenez un verre ou deux, ou plus, et arrêtez de consommer durant 3 mois. Si vous n'avez pas d'obsession alors vous est une buveuse sociale mais si vous avez constamment hâte que le 3 mois se termine pour prendre un verre, il y a un problème. Je ne sais pas si je me répète mais vous pourriez faire les tests sur ce site pour vérifier la gravité de votre consommation, y a une rubrique : AUTO-ÉVALUATION, bon courage !