PDA

Voir la version complète : comment aider ma soeur



meganne002
25/10/2007, 18h01
Ma soeur a 25 ans elle est mère d'un enfant et a de gros problèmes de consommations elle prend de la coke sous forme de crack ou freebase, elle a un copain qui lui est pire encore. Elle se fait battre doit des sommes $ incroyable, a des bobos partout sur le corps qu'elle se fait elle même, crache du sang a mal a un poumon se lave pu ne fait plus de ménage Son logement est rendu invivable. En fin de semaine elle nous a demandé de l'aide et on est aller la porter dans un centre de désintoxication (se qui a été pour nous très dur) mais son copain lui est rester chez elle et la il y a plein de monde dans son logement toute la nuite et il vend meme les affaires a ma soeur ce qui bien sur ne lui dit pas quand elle téléphone. Il essaie de la faire descendre se qui va arriver a faire parce qu'elle est la bas depuis 3 jours et elle parle de redescendre quand elle racroche d'avec lui. Si elle sort nous avaons peur qu'elle se face tuer (vue les dettes qu'elle a et qu'elle va se refaire) ou qu'elle se tue elle même ou meme encore qu'un drame entre elle et son copain arrive, elle consomme de 6 a 7 grammes par jours.
Peut-elle sortir quand elle veux? c'est une cure de 3 à 6 mois mais de 21 jours fermé?

nous vous remercions a l'avance de toute l'aide que vous allez nous apporter.

moderato
25/10/2007, 18h39
Voici une réponse tirée de ce site (Rubrique Questions et réponses). Il ya un Programme d'aide à l'entourage à La Maison Jean Lapointe, c'est pour vous.

Il est très pénible de voir un proche aux prises avec une toxicomanie sans pouvoir l’aider. Si votre fils refuse toute aide pour son problème, il y a peu de choses que vous puissiez faire pour lui venir en aide. La meilleure chose que vous pouvez faire pour l’aider est de cesser de lui donner de l’argent. Tout montant que vous lui donnez contribue à maintenir son problème et vous en devenez les facilitateurs. Un toxicomane a besoin de faire face aux conséquences de sa consommation pour s’en sortir, incluant les menaces de ses fournisseurs ou de ceux à qui il doit de l’argent, et il est important de ne pas lui éviter de faire face à ses problèmes. Peu importe les menaces de suicide ou autres de votre fils, sachez que vous ne l’aidez pas en lui donnant votre argent ou en répondant à ses appels nocturnes. Le toxicomane a parfois besoin de s’enfoncer au plus bas et de perdre le soutien de ses proches avant de devenir prêt à recevoir de l’aide. Il importe que vous mettiez des limites pour vous protéger vous-même avant tout.

Le plus important pour le moment serait d’aller chercher de l’aide pour vous-même. Il existe des groupes de soutien pour les proches de toxicomanes «Nar-Anon (http://toxquebec.com/ressources/entraide_drogues.ch2)», ainsi que des programmes d’aide à la famille ou aux conjoints dans plusieurs centres de réadaptation pour toxicomanes. Ils pourront vous offrir soutien et conseils pour vous aider à mieux faire face à la situation. Vous trouverez ces services pour votre secteur dans notre section «Ressources (http://toxquebec.com/ressources/traitement_alcool.ch2)».

Bonne chance!

Toxquébec.com