PDA

Voir la version complète : Ou en suis-je...



Benoît
30/10/2007, 19h54
Mon nom est Benoît, je suis agé de 37 ans, je suis le père de trois enfants (6 mois, 3 ans et 12 ans). Ma conjointe et moi sommes ensemble depuis 9 ans.

Ça c'est le côté romantique de mon histoire.

Maintenant...

Mon nom est Benoît, j'ai 37 ans et j'en ai plein le cul de voir ma vie dominé par le besoins de fumer du pot. Je suis un consommateur avec un profil quelque peu particulier. Jamais d'alcool le jour, jamais de pot le jour et jamais en public. Un vrais consommateur anti-social qui s'allume un ptit joint quand tout le monde est couché.

Il y a le Benoît qui rencontre de son mieux ses responsabilitées familiales et sociales et l'autre qui se complique la vie, qui se met des batons dans les roues et qui fait tout pour rendre sa vie excécrable. Le Benoît que j'aime, celui qui s'occupe bien de ses enfants et qui adore jouer avec eux est fatigué, épuisé, honteux et voudrait bien que ma vie soit dénuée de toute fumée.

Mon histoire a commencée il y a 23 ans. J'avais 14 ans; j'ai fumé mon premier joint et bue ma première bière. C'est là que ça a commencé. D'expérimentation en expérimentation, j'ai crue que j'avais le contrôle. Même qu'un jour je me suis convaincue que parceque le seul résidue toxique qu'il me restait de mon adolescence c'était le pot...j'avaincue les dépendences!!! Belle arnaque, beau traquenard...belle illusion. Cette fréquentation ( canabis) qui m'avait accompagnée tout au long de ma vie, que je croyais innofensive et anodine s'est trouvée à être mon pire ennemie!!! Moi qui se fesait accroire que la coke c'était la pire des choses et me voila emprisonné d'une dépendance au pot...

Aujourd'hui, je vie ma vie comme tout le monde. Je suis un professionnel, j'ai une famille et je respecte les codes sociales. Malheureusement, seul en fin de soirée, la bibitte sort de son trou.

Je suis fatigué, exténué. Je suis incapable de mettre fin à cette puff nocturne. Ma vie de famille commence à s'en ressentir, ma vie sociale en souffre et mon travail commence aussi à s'en ressentir. Ces derniers temps, je crois même que ma santé mentale en rescent les contre coup; anxieux, déprimé, irritable. Je me tombe sur les nerfs et les gens autour de moi aussi.

J'ai jamais voulu que ce secret affecte mon entourage. Je me suis toujours isolé en pensant que j'en serais le seul à en ressentir les effets. Aujourd'hui, je suis fatigué. Je voudrais cesser, mais plus je tente de ralentir, plus j'accélère. Moin je veux fumer, plus je fume.

J'ai toujours pensé à tort que je pourrais arrêter moi même, mais en fait d'illusion mentale j'avais jamais si bien inventé!!

J'ai aucune idée par quel bout commencer. Quelqu'un qui consomme pas dirait:''...complique toi pas la vie; arrête!!'' Mon cerveau aussi me dit la même chose, mais y'a comme une bête qui prend le relais et qui me tente de me faire croire que je ménerve pour rien.

C'est la première fois que j'exprime ces faits à l'extérieur de mon cerveau. Je crois que j'en suis rendu là et c'est pour ça que je suis honteux. Je suis aussi honteux car tout en écrivant ces dernières lignes, je me dis que la ptit puff de ce soir sera le bien venue, elle me détendra...

Ou en suis-je??? quelqu'un peu m'aider, qulelqu'un a une idée? Je suis tanné, fatigué...épuisé.

Merci de m'avoir lu sans me juger

Benoît

bazwell
30/10/2007, 22h34
Mais Benoit, comme tu écris bien! Tu as véritablement ce talent. Je sais que tu n'as pas écrit pour ça mais je tenais à le dire, il y a de l'écrivain qui sommeille en toi. Pour ce qui est du contenu, peut-être devrais-tu commencer par consulter? Il y a peut ^^etre un programme d'aide aux employés à ton travail? Question de ne pas laisser dégénérer les choses...As-tu pensé à quelque chose, un moyen? En fait, je pense que de relever ce que je perçois de ton talent en écriture n'est pas si éloigné de ce que je pense: retrouver l'estime de soi. Tu reconnais que tu es un bon père et tu désires que tes relations soient harmonieuses. Maintenant, comment faire? Courage! La solution n'est sans doute pas très loin. Tu as besoin d'en parler? d'être compris? de partager? de te délivrer? Je crois que c'est en partie en se posant des questions et en tâchant d'y répondre qu'on s'approche de la solution.
Encore une fois, courage. Et...un conseil: exploite ce talent!

Benoît
31/10/2007, 15h42
Je te remerci pour avoir pris le temps de me lire.

J'avais préalablement écris une autre lettre, mais elle s'est perdue et j'ai dû la réécrire. Ce qui m'a fasciné, c'est que le ton avait radicalement changé. Les émotions s'étaient bousculées entre les deux textes, passant de l'émotion '' peine '' à l'émotion '' colère '' mais bon...

Tes conseils sont très judicieux. Dans mon milieu de travail, nous avons en effet ce type de service d'aide. Malheureusement, je tiens (comme je l'ai toujours fait...)à gérer ces choses entre moi et moi. La seule personne que j'autoriserais à être informer de ma démarche, c'est ma conjointe. Le problème c'est que je n'ose lui en parler car je sais que lorsque je le ferai ce sera un point de non retour, j'aurai des comptes à rendres....mais ça, ça fait partie de la Game. Je crois que pour le moment, je dois le faire pour moi; me régaler de mes succès et m'auto-flageller de mes défaites.

Le bon côté de la chose, c'est que ce matin, j'ai foutue mon pot aux vidanges et brulé mon papier à rouler...kriss que c'est stupide d'avoir à vivre tant d'émotion pour une simple puff; j'en reviens tout simplement pas. Il est 3h00 de l'après midi et je suis déjà entrain de me dire qu'y va pas falloir que j'aille fouiller dans mes poubelles ce soir...pathétique.

Je vais essayer d'utiliser ce site comme un petit journal de bord et y écrire mes pensées quotidiennes et les événements qui auront cours. J'ai aucune idée si je serai capable de maintenir le rythme, mais disons que ce site sera mon Grand frère, celui qui m'accompagne pour m'aider quand j'en aurai besoins...

Si t'as d'autres commentaires sur ce que j'écris, c'est avec l'esprit grand ouvert que je te lirai...

Merci à toi.

Ce soir.... Evening II

Benoît

moodmind
31/10/2007, 23h35
Salut Benoit

tu n'est pas seul et c'est possible de t'en sortir.. il n'y a pas 10 facons d'arrete le pot.. il n'y en a qu'une ...arrete tout de suite .. moi je ne crois pas au ralentissement ...pour moi ca n'a jamais marcher... je sais c'est pas facile tu ne dormira pas beaucoup les premieres nuits tu va te sentir moche mais apres quelques jours tout reviens a la normale... tout ce que tu decris dans ton premier texte je l'ai vecu et meme pire ... non seulement j'atais hiritable et desagreable que j'en ai perdu mon emploi ... heureusement pour moi ma femme elle ne m'a pas quitter ... elle a ete extraordinaire et comprehensive... je lui ai tellement menti la pauvre

ca va faire maintenant 8 mois que je n'ai pas fumer un joint et j'en suis tres fier! je crois que j'ai reussi ....enfin je pense qu'il n'y a que toi qui peut le faire ce sera ton choix seul

mais si tu veut en parler on est la...

@+

Pascal

gambini
01/11/2007, 11h22
tu sait que c est dur je le sait j ai le meme probleme le soir
tourne et retourne encore et encore ...
demande a ton medecin de famille de te prescrire ziprexa
sa va peu etre t aider a dormir et a combler le manque de thc

Benoît
01/11/2007, 14h09
Bonjour Gambini,
Bonjour Moodmind

Le sommeil....et bien je suis surpris que vous me parliez de troubles du sommeil. En effet, je dors comme un bébé...je tombe même comm un buche à 21h00.

Mon sommeil s'en trouve affecté à la fin de la nuit; sommeil léger, beaucoup de rêve et sudation ( sur ce point je sais pas si ça a un certain rapport, mais bon). Je sais pas si les symptomes éprouvés sont relatif aux raisons de consommation ou bien si les symptômes diffères d'un sujet à un autre? mystère.

En ce qui me concerne, je crois que cette consommation comble un vide. Ma plus grande peur c'est : ''qu'est-ce que je vais faire alors?... c'est plate'' . J'ai des fois l'impression que la consommation a toujours été une barrière volontaire à mon évolution et que c'est une façon pour mon de demeurer un ado attardé!

Devenir adulte et avoir les comportements d'adultes.%?%#%&? ouf! pas évident.

Mon gros problème d'anxiété, je le vie en après midi et en début de soirée. L'anticipation de ne pas avoir cette puff, qui me dégage l'esprit et qui me permet de flotter au dessus du quotidien. C'est ça qui me fout la chienne.

Hier, j'ai passé une merveilleuse soirée d'Halloween avec mes enfants et ma femme. Pour être certain de garder contacte avec mon engagement que j'avais pris avec moi même fut d'aller m'acheter un livre et de lire au coucher. Certain diront que c'est une manière détourner d'embrouiller mon esprit et de m'empêcher de réfléchir, mais je crois que j'ai des priorités et c'est de cesser la consommation. Je crois que je pourrai avoir suffisemment le temps de comprendre les raisons du pourquoi plus tard.

Au matin, je me sens comme Speedy Gonzales. Énergique, cerveau en ébullition...en forme. Y me semble que ça fesait des siècles que je m'étais pas réveillé avec autant d'énergie. Y me semble que ça fesait des siècles que je m'étais pas levé avec un épais brouillard d'étampé dans le cerveau et dans le front.

Le danger de cet état, je le vois déjà poidre à l'horizon: '' le surplus de confiance...''. Je crois que mon plus gros défis sera de garder le focus sur mon objectif de base, c'est-à-dire ne pas consommer. Lors de mes dernières tentatives, c'est ce mensonge que tout est réglé, qui m'a fait replonger. Et a toute les fois que je replonge, je descend toujours plus profond et augmente la fréquence et la quantité.

Ce soir Evening III

Benoît

moodmind
02/11/2007, 21h49
hey Benoit!


Le sommeil....et bien je suis surpris que vous me parliez de troubles du sommeil. En effet, je dors comme un bébé...je tombe même comm un buche à 21h00.


21:00???ah oui???tu fais parti de la famille de ma femme ou quoi ...ehhehehe

non mais c'est cool que tu n'ai pas de probleme a dormir...je suis content pour toi que ca se passe bien ... continue ne te laisse pas distraire par la facilite et garde le focus sur ton objectif!

Bravo pour tes 3 jours ! ce sont 3 trois de liberte qui sont a toi!

@+
Pascal

moodmind
06/11/2007, 08h17
Alors Benoit...

Comment ca va?

line
08/11/2007, 12h03
salut, je voulais t encourager car j ai lu ton post et je trouve que tu as une belle compréhension de ton pattern et que tu sais que le surplus de confiance est dangereux c est deja bien ca...t es capable de te voir aller c est beau...lache pas!

doum
20/11/2007, 09h34
Salut Benoît!

Te conditionner pour ne pas aller fouiller dans les poubelles après avoir jeter la petite bête? Je connais, je l'ai déja fait! Ensuite je jetais la petite bête à la toilette, mais le lendemain je me trouvais con et je faisais tout ce qui était possible pour en avoir encore, une dernière fois!

Je me reconnais dans ton histoire mon cher. J'ai 2 enfants, ma femme et moi sommes des professionnels et à 21h je cogne des clous donc nous sommes peut-être cousins de loin avec moodmind ;)

La seule chose qui fonctionne quand on est toxicomane (et oui accroc au pot) c'est de se concentrer sur ce qu'est la vie, la vraie et réaliser que nous n'en avons qu'une seule (dans cet état du moins) alors en profiter pour réaliser ce qui est vraiment important.

Lâche pas!

doum

doum
20/11/2007, 09h42
Salut Benoît!

Te conditionner pour ne pas aller fouiller dans les poubelles après avoir jeter la petite bête? Je connais, je l'ai déja fait! Ensuite je jetais la petite bête à la toilette, mais le lendemain je me trouvais con et je faisais tout ce qui était possible pour en avoir encore, une dernière fois!

Je me reconnais dans ton histoire mon cher. J'ai 2 enfants, ma femme et moi sommes des professionels et à 21h je cogne des clous donc nous sommes peut-être cousins de loin avec moodmind ;)

Quand j'étais à l'université je fumais du pot et je me disais que tout ça était temporaire et que ça arrêterait lorsque je ferais du fric. Ensuite j'ai commencé à travailler et je me suis dit que tout ça arrêterait lorsque j'aurais un enfant. Ensuite je me suis dit que j'achèterais une maison et que tout ça serait super et ensuite je me suis dit qu'il me fallait un poste plus haut et que tout serait parfait et que j'arrêrais ensuite...jusqu'au jour où mon 2e enfant à vu le jour et que j'ai réalisé que j'avais tout tout tout ce que j'avais voulu dans la vie et même plus, alors à ce moment j'ai décidé que la petite bête devais quitter mon esprit. Malheureusement elle ne l'a quitte jamais, mais heureusement nous pouvons nous battre contre elle et résister même si cela est difficile. Toxicomane un jour toxicomane toujours, comme les alcooliques, c'est un combat qui perdure, mais qui se contrôle.

La seule chose qui fonctionne quand on est toxicomane (et oui accroc au pot) c'est de se concentrer sur ce qu'est la vie, la vraie et réaliser que nous n'en avons qu'une seule (dans cet état du moins) alors en profiter pour réaliser ce qui est vraiment important.

Lâche pas!

doum

gambini
05/12/2007, 00h14
et oui sa fait drole on dirait que on retoune au moment ou ont a commencer a fumer
je veux dire on se sent jeune on se sent les idée clair et sa fait du bien non ??
je trouve que oui et le soir j ai someil je dors tres bien sans pilule pour dormir
et avec ta conjointe ?? sa va tu mieux ?? surement !!!

garcon
17/01/2008, 06h11
tout a fait d'accord avec toi
Salut Benoit

tu n'est pas seul et c'est possible de t'en sortir.. il n'y a pas 10 facons d'arrete le pot.. il n'y en a qu'une ...arrete tout de suite .. moi je ne crois pas au ralentissement ...pour moi ca n'a jamais marcher... je sais c'est pas facile tu ne dormira pas beaucoup les premieres nuits tu va te sentir moche mais apres quelques jours tout reviens a la normale... tout ce que tu decris dans ton premier texte je l'ai vecu et meme pire ... non seulement j'atais hiritable et desagreable que j'en ai perdu mon emploi ... heureusement pour moi ma femme elle ne m'a pas quitter ... elle a ete extraordinaire et comprehensive... je lui ai tellement menti la pauvre

ca va faire maintenant 8 mois que je n'ai pas fumer un joint et j'en suis tres fier! je crois que j'ai reussi ....enfin je pense qu'il n'y a que toi qui peut le faire ce sera ton choix seul

mais si tu veut en parler on est la...

@+

Pascal