PDA

Voir la version complète : Les ALVs sont dangereux



Raoul
03/09/2010, 02h00
La loterie vidéo m'a accroché parce que j'y jouais consciemment en espérant gagner (cadre primaire *), et inconsciemment pour obtenir les parties gratuites (cadre fabriqué *).

Mon conscient et mon inconscient ne jouaient pas en ayant le même objectif.

Mon inconscient, tout comme le vôtre, a l'âge mental d'un bambin de 4 ou 5 ans.
http://www.lartis.com/francoislaurence/journaux.htm (http://www.lartis.com/francoislaurence/journaux.htm)

On ne devrait pas permettre à un bambin de 4 ou 5 ans de jouer à un jeu d'argent. L'adulte qui se présente au bar est majeur, mais son inconscient est mineur et c'est lui qui fabrique les pulsions et les émotions.

Ça mérite réflexion.... non ?

Bon 24 !
Raoul
Je pense que c'est une bonne chose que l'être humain apprenne comment il fonctionne. Il pourra en tenir compte.
J'aime mon bambin ; je veux le protéger. Je ne dois plus l'exposer à cette loterie. Je dois l'informer que jouer pour les parties gratuites, une cagnotte, le mode fièvre ou le doublage peut nous ruiner.
Votre bambin m'est sympathique. J'aimerais bien que lui aussi soit informé. Prenez soin de votre bambin. Proposez-lui de saines activités.

* La notion de cadre http://www.aph-metaphore.com.fr/brut/bcadre.html

________________




Remarque

Plutôt que parler d'inconscient, il serait probablement plus juste de parler d'un niveau plus profond et moins accessible de la conscience, ou encore de cette conscience qui était nôtre avant l'âge de raison.

Comme j'étais un enfant précoce, mon bambin est très jeune. Je devrais peut-être lui dire : "Touche pas à la loterie vidéo, ni aux machines à sous, ni au jeu d'argent sur Internet ; c'est caca ! N'y touche même pas avec du papier de toilette." .

J'espère seulement qu'il ne me demandera pas pourquoi je l'ai amené jouer. Je devrais alors lui avouer que je fais parfois des conneries et que ce n'est pas toujours marrant d'être adulte.

Raoul
03/09/2010, 02h58
Le forum utilise une ancienne copie de la banque de données comme banque de données courante.

Bon 24 !
Raoul

Raoul
03/09/2010, 20h24
Il est important que le joueur fixe une limite raisonnablement petite à ses pertes cumulatives. Fixer une limite par session ne suffit pas.

Si les pertes cumulatives atteignent un niveau important pour un joueur, elles exacerberont le besoin qu'il ressent de gagner. Cela peut aller jusqu'à l'obsession et le pousser fortement à rejouer.

L'abstinence est indiquée dès que cette limite est atteinte.

Bon 24 !
Raoul

Raoul
05/09/2010, 05h14
Le joueur qui accepte la façon dont l'appareil présente le jeu,
a) s'attribue la responsabilité des pertes,
b) attribue au jeu les gains qu'il accorde.

Les conséquences de ce qui précède sont :
a) le joueur se méprise de perdre
b) le joueur aime ce jeu parce qu'il le perçoit comme "parfois payant".

Ces appareils sont dangereux. Ils faussent la façon de percevoir ces jeux. Ils devraient être interdits.

Ces jeux sont des systèmes d'appauvrissement, des systèmes pyramidaux d'un genre particulier, qui sont présentés comme du jeu ou du divertissement.

Ces jeux font perdre parce qu'ils offrent une espérance de gain négative (une espérance de perte positive).

Le joueur ne risque pas de perdre sa mise, il la perd, c'est une certitude : les mises sont irréversibles. Les mises sont les pertes brutes du jeu. Elles ne doivent rien au hasard.

Le risque que prend le joueur est celui que l'appareil lui accorde ou ne lui accorde pas un gain. L'espérance de perdre étant positive, l'appareil accorde moins de gains que ce qu'il encaisse. Cette différence est importante. http://www.cmathematique.com/cgi-bin/index.cgi?page=contenu0_122_32 (http://www.cmathematique.com/cgi-bin/index.cgi?page=contenu0_122_32)

L'erreur d'attribution des pertes me semble causée par la répartition des rôles : le joueur contrôle les mises, donc les pertes, et le jeu attribue aléatoirement les gains.

Ces appareils font tout pour éviter que le joueur attribue ses pertes au jeu. Ils n'utilisent jamais le mot perdre ou perte. Ils ne confirment pas l'encaissement irréversible des mises. S'ils confirmaient, à chaque pari, l'encaissement irréversible de la mise, le joueur aurait plus de facilité à attribuer ses pertes au jeu.

Nous dépendons, plus que nous croyons, des informations que nous recevons. L'exagération et la minimisation sont des formes de mensonge. Le joueur se fait jouer le même tour que les victimes de fraudeurs. On ne lui dit pas qu'il perd au moment où il perd. On retarde cette prise de conscience aussi longtemps que possible et on prend les moyens pour que le joueur n'attribue pas ses pertes au jeu.

Si nos gouvernants étaient honnêtes, ils présenteraient ces jeux comme des levées de fonds ou une taxe volontaire divertissante. C'est ce que faisaient nos curés avec leurs bingos.

Bon 24 !
Raoul
ps. La limite la plus importante qu'un joueur devrait fixer est celle à ses pertes cumulatives. Une perte excessive peut être encourue en une ou plusieurs sessions.

Raoul
05/09/2010, 21h53
Les barrières pour ne pas jouer sont des moyens que nous prenons pour nous aider à croire que nous ne jouerons pas. La volonté ne suffit pas. Il faut croire sans douter que nous ne jouerons pas.

Bon 24 !
Raoul

Raoul
06/09/2010, 06h42
Les barrières pour ne pas jouer sont des moyens que nous prenons pour nous aider à croire que nous ne jouerons pas. La volonté ne suffit pas. Il faut croire sans douter que nous ne jouerons pas.

Ce que nous croyons, à tort ou à raison, a énormément d'influence sur nous. En voici quelques exemples.
- Certains croient qu'ils doivent rétablir leur honneur par un homicide.
- Certains ont cru qu'un génocide était l'unique solution.
- Certains ont cru à la présence d'armes de destruction massive, là où il n'y en avait pas.
- Certains croient qu'ils doivent toucher du bois pour se protéger.
- Certains croient qu'ils n'utiliseront pas leur carte de crédit pour le jeu et ils ne l'utilisent pas.
- Certains croient que les parties dites gratuites sont gratuites et ils dépensent une fortune pour ces parties.
- Certains croient que c'est leur devoir d'exploiter les joueurs.

Bon 24 !
Raoul
La limite la plus importante qu'un joueur devrait fixer est celle à ses pertes cumulatives. Une perte excessive peut être encourue en une ou plusieurs sessions.

marie-rose
08/09/2010, 00h02
Le forum utilise une ancienne copie de la banque de données comme banque de données courante.

Bon 24 !
Raoul


Bonjour Raoul,

intéressant tout de même de relire ces vieux mesages, encore d'actualité!

j'ai pu retrouvé que ma dernière rechute date de juin 2008, ...même si l'imortant est de persister, j'étais contente de retrouver la date.

J'aimerais bien avoir des nouvelles de tous les participants de l'époque.

Bon 24!

à chacun

Marie-Rose

Raoul
08/09/2010, 02h48
Je ne suis pas certain que ce soit accidentel. Loto-Québec n'a peut-être pas aimé l'analyse que je fais de sa promotion du jeu responsable.

En omettant de ses conseils de comportement responsable celui de fixer une limite raisonnable aux pertes cumulatives, Loto-Québec transforme ce qui aurait pu être une promotion d'un véritable comportement responsable en une promotion de consommation durable de jeux dispendieux. C'est comme si on encourageait les gens à fumer tant qu'ils n'ont pas un grave problème de santé.

Si j'étais à leur place, je n'aimerais pas qu'on critique ma "promotion de comportement responsable" au moment où je m'en sers pour justifier à la population mon offre de jeux sur Internet.

Bon 24 et Bravo pour votre abstinence
Raoul
La limite la plus importante qu'un joueur devrait fixer est celle à ses pertes cumulatives. Une perte excessive peut être encourue en une ou plusieurs sessions.

Raoul
08/09/2010, 04h13
Des "peut-être" m'ont coûté très cher. Il suffit que je me dise : "je gagnerais peut-être cette fois", pour éveiller mon goût de rejouer. Le pire est que je sais que mon peut-être est vrai ; je ne peux donc pas le nier. C'est vrai, mais peu probable.

Plus nous multiplions les paris, plus le résultat global devient prévisible. C'est mathématique.
http://www.cmathematique.com/cgi-bin/index.cgi?page=contenu0_122_32


"Nassim Nicholas Taleb insiste sur le fait que l'évitement des risques n'est pas un acte rationnel mais intuitif, basé sur l'émotion. Dans son livre intitulé "Le Hasard sauvage" il en déduit: « cela signifie que la pensée rationnelle sert très peu à éviter les risques. Elle semble essentiellement servir à rationaliser nos actes en leur injectant un peu de logique. »"
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nassim_Nicholas_Taleb#Scepticisme.2C_rationalit.C3 .A9.2C_.C3.A9motion

Bon 24 !
Raoul
La limite la plus importante qu'un joueur devrait fixer est celle à ses pertes cumulatives. Une perte excessive peut être encourue en une ou plusieurs sessions

Raoul
20/09/2010, 04h58
Ces jeux font perdre parce qu'ils offrent une espérance de gain négative (une espérance de perte positive).

Le joueur ne risque pas de perdre sa mise, il la perd, c'est une certitude : les mises sont irréversibles. Les mises sont les pertes brutes du jeu. Elles ne doivent rien au hasard.

Le risque que prend le joueur est celui que l'appareil lui accorde ou ne lui accorde pas un gain. L'espérance de perdre étant positive, l'appareil accorde moins de gains que ce qu'il encaisse. Cette différence est importante. http://www.cmathematique.com/cgi-bin/index.cgi?page=contenu0_122_32 (http://www.cmathematique.com/cgi-bin/index.cgi?page=contenu0_122_32)

L'erreur d'attribution des pertes me semble causée par la répartition des rôles : le joueur contrôle les mises, donc les pertes, et le jeu attribue aléatoirement les gains.

Ces appareils font tout pour éviter que le joueur attribue ses pertes au jeu. Ils n'utilisent jamais le mot perdre ou perte. Ils ne confirment pas l'encaissement irréversible des mises. S'ils confirmaient, à chaque pari, l'encaissement irréversible de la mise, le joueur aurait plus de facilité à attribuer ses pertes au jeu.

Nous dépendons, plus que nous croyons, des informations que nous recevons. L'exagération et la minimisation sont des formes de mensonge. Le joueur se fait jouer le même tour que les victimes de fraudeurs. On ne lui dit pas qu'il perd au moment où il perd. On retarde cette prise de conscience aussi longtemps que possible et on prend les moyens pour que le joueur n'attribue pas ses pertes au jeu.

Si nos gouvernants étaient honnêtes, ils présenteraient ces jeux comme des levées de fonds ou une taxe volontaire divertissante. C'est ce que faisaient nos curés avec leurs bingos.

Bon 24 !
Raoul
ps. La limite la plus importante qu'un joueur devrait fixer est celle à ses pertes cumulatives. Une perte excessive peut être encourue en une ou plusieurs sessions.

chibi23
29/04/2013, 06h46
Plus nous multiplions les paris, plus le résultat global devient prévisible. C'est mathématique.
http://www.cmathematique.com/cgi-bin...ontenu0_122_32

___________
Voyage Vietnam (http://www.galatouriste.com)
Jonque baie d'halong (http://www.halongjonques.com)
Laos tours (http://www.voyage-laos.org)