PDA

Voir la version complète : Ma lucidité n'est pas ma force



Alexandre
10/02/2011, 14h46
arrêt alcool: 5 janvier 2011
arrêt cigarette: 11 sept. 2006

J'ai failli perdre tout....ma famille, l'acouchement de ma fille et de ma femme.

J'ai la dépendence en moi depuis plusieurs années...La dépendance et les comportements qui vont avec...Que ce soit le Vol, le mensonge ou les fabulations, l'abus d'alccool, dans le passé de drogue et oui aussi de séduction féminine...

Ca toujours été drôle (lorsque célibataire) et je me déculpabilisait rapidement...pour revenir rapidement selon le cas...à ces vices... Et moins drôle avec mes blondes...Et souvent (2-3 reprises) j'ai failli perdre ma job...ma carrière!

Cet été a été difficile...l'alcoolisme...et oui celle que je voyais de loin se raprocher...j'ai décider d'y plonger d'y gouter à ce mal, à cette destruction...Ma femme enceinte qui ne pouvait pas boire et sortir....et moi qui sortait en ville (festival) et me trouvait toujours une gang de chum en vacance ou sur le party, ignorant ou délaissant poliement mes amis qui eux rentraient à la maison, je me soaulait seul en groupe et le manège...La fin de semaine à la maison au jardin la bouteille de vin obligatoire ou le vodka jus d'orange bien glacé dès 9:00 am...Mon humeur a été celui du bougon...bougoner, crise...chialeux...Çomme par «pudeur» je me suis mis à m'isoler pour boire...l'automne je me cachais dans la cave...ou disait à «maman» et fiston...ne venez pas...y a des produits dangereux...et en finissant mes travaux...Hop la deuxième bouteille de vin ou la tite bière rafraichissante...

Ca été ma première x que je touchais à l'alcolisme comme tel.

Je me plaisais ET ME VALORISAIT dans l'ivrogerie auparavant...et ceci, cette perte de contrôle, je l'ai creusé depuis longtemps, tranquillement. Mon foie est une machine, et mes lendemain de brosse aussi...Ski, raquette...hokey...Rien ne semblait m'arrêter...Chanceux! Jusque quand?

Sauf ce Noël, seul avec mon fils dans le bois en sortie père-fils...incapable de profiter vraiment de la sortie...Faire semblant que j'étais «top shape»...Mais je ne profitais pas...Avoir le gout de me coucher, revenir et faire la sièste...Ouin....

Me cacher de la vérité, non je le savais...j'ai fais une petite cure de 1 sem. cet été...terriblement difficile...1 semaine...6 jours...Je pensais à la bière à tout les 3 minutes le 3ieme jours de cure!!!

Pour l'instant...je supporte bien l'abstinence...Mais je crois que c'est parceque la peine d'avoir failli perdre ma conjointe et mes enfants (vie de famille) est comme une douleure qui remplace celle que je m'infligais avec alcool...J'aime soufrir...me vautrer dedant.

Sadique...boire pour me perdre...Comme dans le temps avec la Mescaline....Mes vols par infraction....Nuit de prisons pour la fête des pères...Aimer soufrir...

Je ne sais pas très bien ou j'en suis...souvenirs...lucidité...conscience...peur!

J'espère vivre normalement...N.O.R.M.A.L.L.E.M.E.N.T.J'en ai fait la promesse à ma conjointe (la supliant de manière subtile et agile). Elle n'est pas dupe...Elle ne peut plus y croire...1couple sur 3 reste ensemble suivant ce que je lui ai fait vivre selon mon PSY.

Mais boire normalement semble impossible selon les témoignages, ne pas consomer de cybersex..., ne pas voler...ne pas...ne pas...

Esti que je suis con...j'écris et essaye de me convaicre que je vais devenir ce que je ne suis pas...Je suis un malade...un osti de débile! Un «****é» comme mes amis disaient au secondaire...

HÉÉÉÉ que ca me valorisait d'être remarqué...faire le «ROCKEUR»...imiter le Jean Leloup....

Et là aujourd'hui 35 ans...grosse job, études universitaire, 2 enfants, bloc appartements, REER, Voyages 1 mois par année, parents et beau-parents était fières (je me ferais tuer pour moins que cela par mes beau-frères)....Un bel égoiste qui n'a pas su se contrôler...

On dirait que je n'ai plus rien sous les pieds...car le chemin de la vie que j'ai décider de prendre était celui du vice...mais il longait celui des gens normaux... Ruses et bravades...Ca fait son temps...Et y a ben du monde qui le savait aussi...

Je suis une bel image de gentleman...Un gars ben ben lucide, bien élevé, charmeur, charmant...Mais je ne suis pas capable de vivre normalement...

Je me dis alcoolique...mais cela comme Commandant Piché....mais suis incapable de metre le prix...3000$ de vin dans une cave....Un CAVE...Moi qui en avait fait une passion...Je n'ai jamais fait grand chose d'héroique...

Je ne sais plus quoi penser...Je ne fume plus du pot comme avant et ce depuis 8-10 ans...Plus de chimique...

Mais suis capable d'en fumer un «pti» lors de party....mais c'est souvent pour me finir après de l'alcool en abus...ouin...

Mais pour cigarette ca ne me manque pas/plus...
Le pot non plus...finalement...Je crois que je peux ne plus fumer...et

je crois que peut-être que je ne pourrai plus boire...Mais ca m'écoeure car cigarette = cancer...Vin une coupe = anti-cancer!

Est-ce que gouter...c'est boire? Est-ce envisageable pour moi au stade ou je suis?

Je voudrais prendre ma décision avant que ma fille arrive au monde! On dirait que je suis lâche...égoiste...Que je sais ou me diriger mais ne trouve pas cela invitant...

Alexandre

moderato
11/02/2011, 07h49
Allo,
T'es pas mal déprimé. Il faut vite demander de l'aide. C'est possible de cesser ces comportements destructeurs mais tu as besoin d'aide. Consulte notre section RESSOURCE. Après, ta vie ne sera plus jamais la même. Tu connaitras la paix et la liberté. Le sentiment de perte de contrôle pendant la consommation et ses conséquences, c'est vraiment insupportable.

http://www.toxquebec.com/livre_drogues2/06-alcool.htm

Bonne chance !

jannylove
02/08/2012, 23h26
Merci pour les renseignements c'est très utile.

jonny111
26/02/2013, 13h39
Vraiment à l'information est très utile !
_________________
vrati (http://www.xn----7sbfoapdp2cdtf0f.com) врати цени (http://www.xn----7sbfoapdp2cdtf0f.com) монтаж врати (http://www.xn----7sbfoapdp2cdtf0f.com)