PDA

Voir la version complète : Mère en détresse



cendrillon
07/05/2011, 18h07
Bonjour!
C'est une premiere pour moi ici et j'espere trouver des réponses a mes questions . J'ai un fils de 20 ans qui a connu de graves problemes dans sa courte vie et qui **Gêle** ces émotions avec la drogue. Son comportement est devenu extrême dans tout les sens.Il me demande de l'argent pour mille et une raison mais je sais tres bien que c'est pour sa drogue. je lui refuse mais je peut pas le laisser sans manger alors lui garde son argent pour s'en procurer.Il me parle comme un dictateur qui a toujours raison me traite de nulle et encore pire.J'ai perdu l'homme de ma vie qui a endurer durant 7 ans mais j'ai du partir car il ne voulait plus tolérer sa présence ni même entendre prononcer son nom. J'ai l'impression de n'avoir aucun recour et de perdre ma vie au dépend de la sienne .
Si quelqu'un peut m'aider s.v.p. je n'en peut plus et je veut l'aider a en sortir.

moderato
07/05/2011, 21h30
Bonjour, pas facile ce que tu vis. Qu'as-tu fait jusqu'à maintenant pour tenter de régler ce problème?

cendrillon
08/05/2011, 09h19
Bonjour, pas facile ce que tu vis. Qu'as-tu fait jusqu'à maintenant pour tenter de régler ce problème?
Bonjour
Ben j'essais de lui aider en lui parlant quand il est pas gelé mais je pense que les séquelles ressortent meme apres quelques jours. Depuis au moin un ans je refuse de lui donner de l argent et j essais de lui faire comprendre que si il travail et change d'amis il auras une meilleure vie.Je sais qu'une thérapie lui ferait le plus grand bien mais il refuse .Il ne veut pas aller joué dans son passé et ces souffrances.Il a été violé a l'age de 9 ans et apres tout a changer dans sa vie ,la mienne et nos relations sont devenu de plus en plus orageuses.A 13 ans il est allé vivre avec son pere qui croyait faire des miracles et apres un ans il l'a envoyé dans un centre d'accueil .Il y est rester jusqu'a 18 ans .Je l'ai toujours soutenu malgré toute les fugues, les méfaits et la prison durant 1 an . Mais présentement je suis désemparée et avec ma vie toute a l'envers je me sens impuissante devant tout ca
Merci de bien vouloir essayer de m'aider.

moderato
08/05/2011, 10h58
Bonjour,
Il semble avoir eu une vie plutôt difficile. Est-ce que vous vivez ensemble?

momal
10/04/2015, 00h11
2semaine merci mais la jai moin de menque pis la je le fait pour moi
la premier fois cetais pour mon chum cest pas pareille

moderato
10/04/2015, 09h31
Tu as moins de manque ?

Chalsi
21/07/2015, 15h39
Bonjour cendrillon, je suis aussi une mère en détresse... Ma fille a 22 ans et est toxicomane.

Je crois que ce n'est pas la personne qui gèle ses émotions avec la drogue, mais bien la drogue qui gèle les émotions. Ma fille en est même venue à se mutiler pour ressentir des émotions. Pourtant, elle n'a jamais subi de violence sexuelle, physique ou psychologique. Nous nous adorons et avons toujours été très proche l'une de l'autre.

J'ai beaucoup appris pendant la thérapie "fermée" de ma fille qui a duré 5 mois. J'ai fait énormément de lecture et suis allée à une réunion Al-Anon.
Ce que j'ai le plus retenu. Comme les dépendants sont de grands menteurs et manipulateur, nous devons à tout prix s'accrocher à nos valeurs. À la maison, il y a des règles et le respect en fait parti. Si les règles et les valeurs ne sont pas respecter, notre enfant est libre de quitter la maison.

Donner de l'argent c'est subventionner par ricochet leur consommation. La personne doit affronter elle-même les conséquences de sa consommation. Si la personne ne fait jamais face aux conséquence de sa consommation, celle-ci ne pourra les assumer. Exemple: payer un compte pour ne pas qu'il ait de problème, lui acheter à manger, mentir à son patron pour lui etc.

Nous ne pouvons nous détruire en asseyant de les sauver. Eux seuls peuvent le faire et eux seuls doivent décider de la faire. Malheureusement, nous sommes complètement impuissante. Nous allons toujours nous inquiéter, j'ai même failli être hospitalisé car je croyais faire une crise de coeur tellement je souffrais.

Bon, j'arrête là, si tu veux discuter ça me fera plaisir.
p.s. Ma fille a fait une grosse rechute aussitôt sortie de thérapie.