PDA

Voir la version complète : conjoint cocaïnomane et enfants



mimi
05/02/2012, 10h05
je suis mariée depuis 12 ans, nous avons 2 enfants de 8 et 10 ans.il y a environ 7 ans, mon conjoint m'avouait qu'il prenait de la coke. je n'ai jamais rien vu! avec le recul en fait je crois que j'avais des indices mais je ne voulais pas les voir. il est présentement en thérapie fermée pour 21 jours. c'est sa 3ème en 7 ans.je n'ai pas beaucoup d'espoir malheureusement. mais quand même peut-être s'en sortira-t-il cette fois...en tout il a été sobre devant environ 1 an et demi. sa consommation s'aggrave avec les années. plus fréquente:1xsem.et plus dangereuse:injection, crack etc...il est demeuré fonctionnel durant toute ces années. C,est un professionnel, éduqué,intellectuel, plein de belles qualités...mais depuis 3- mois environ il a prit un congé de maladie pcq'il devait commencer un tx pour l'hépatite c.mais finalement il n'a pas commencé encore pcq trop mal en point physiquement et trop de consommation. son doc.lui a demandé de réduire au moins sa consommation .bref, il revient demain. et j'angoisse. J'ai tant essayé de comprendre de l'aider etc...je sais qu'il est malade, qu'il essaie tellement de s'en sortir.ce n'est pas comme s'il ne voulait pas...mais il n'y arrive pas..J'ai vécu depuis tout ce temps toutes les conséquences évidemment de cette consommation, entre autre le soins des enfants. J'avoue que je trouve ça bien difficile d'assumer toute seule l'éducation des enfants.(je n'ai pas de famille proche).mais quand même je m'apprête à le quitter finalement parce que je stagne dans cette relation.et je n'y suis plus bien.je me disais que tant que moi j'irais assez bien, mes enfants iraient bien aussi, mais là, ce n'est plus possible.QUOI DIRE AUX ENFANTS? ils ne savent pas.ce qu'ils savent c'est qu'il a une maladie au foie et que présentement il est en traitement.mais dans le passé lorsqu'il ne rentrait pas à cause de sa consommation je le couvrais toujours. mais ils vieillissent et se doutent bien que quelque chose est louche. quoi leur dire, jusqu'où aller...quelqu'un a-t-il vécu quelquechose de similaire? des conseils à donner ?merci

joanie
29/02/2012, 18h14
Je me demande ou s'en va mon couple, je suis avec mon conjoint depuis 26 ans et il est alcoolique mais a cessé de boire en 2003 suite à un accident de voiture mais a jamais laché les joints mais depuis 2 ans il consomme de la coke et peut-être plus longtemps que cela, j'ai découvert des sacs vides dans ses poches mais je ne sais pas depuis combien de temps il consommait en cachette. mais depuis l'été passé il consomme du crack car j'ai trouvé des cuillères et j'ai déduit qu'il mélangeait cela avec de la petite vache selon youtube et c'est très dommageable cette dope ! mais il me promet chaque fois qu'il en prends plus mais ce n'est pas vrai j'ai encore trouvé une cuillère lundi am et il m'a dit que ça faisait longtemps qu'elle était la mais je sais que c'est faux. Il me ment sans arrêt et financièrement c'est l'enfer car avant que je découvre tout il m'a fait faire des avances de fonds sur ma carte de crédit, maintenant je comprends tout... il n'a jamais d'argent pour qu'ons fassent une activité de couple ben non aucune envie de passer du temps avec moi je ne consomme pas, je suis platte et notre vie de couple s'en ressent, pas de relation depuis 1 an et c'est certain je le critique toujours et la critique tue l'amour et tant qu'il ne se prendra pas en main rien ne vas changer et j'ai fais al-anon pendant des années et je sais que je ne peux pas aller chercher de l'aide pour lui, hier je lui ai écris une lettre disant que notre couple souffre de cet éloignement et d'aller chercher de l'aide car ça fait 1 an qu'il dit qu'il va arreter mais n'est pas capable seul. Je me dis qu'il a été capable d'arreter de boire alors il devrait être capable d'arreter le crack mais j'ai entendu dire que c'est très difficile d'arreter et je m'en rends compte car il est entrain de tout foutre en l'air et moi je ne suis plus capable de croire en ses promesses, j'ai besoin d'aide et de conseils. Merci de me lire

legrand
01/03/2012, 10h54
Tu demandes conseil? Voici le mien (pour ce qu'il vaut!): Je crois que tu dois maintenant penser à toi et aux enfants.

Tu demandes quoi dire aux enfants? La vérité tout simplement! De toute façon, comme tu le dis toi même, ils se doutent de quelque chose! Vaut mieux leur dire les vraies affaires que de les laisser dans l'incertitude. Tu sais, tu as raison quand tu dis que tes enfants se porteront bien tant que toi tu te porteras bien. Mais qu'en est-il aujourd'hui ? Est-ce que tu te portes toujours bien?

Tu dois aller chercher de l'aide pour TOI! Al-anon, Programme d'aide à la famille. C'est ce dont toi et les enfants avez besoin. N'attends pas! Fais-le pour toi et les enfants!

Des ressources sont à ta disposition.

Je te souhaite bonne chance.


je suis mariée depuis 12 ans, nous avons 2 enfants de 8 et 10 ans.il y a environ 7 ans, mon conjoint m'avouait qu'il prenait de la coke. je n'ai jamais rien vu! avec le recul en fait je crois que j'avais des indices mais je ne voulais pas les voir. il est présentement en thérapie fermée pour 21 jours. c'est sa 3ème en 7 ans.je n'ai pas beaucoup d'espoir malheureusement. mais quand même peut-être s'en sortira-t-il cette fois...en tout il a été sobre devant environ 1 an et demi. sa consommation s'aggrave avec les années. plus fréquente:1xsem.et plus dangereuse:injection, crack etc...il est demeuré fonctionnel durant toute ces années. C,est un professionnel, éduqué,intellectuel, plein de belles qualités...mais depuis 3- mois environ il a prit un congé de maladie pcq'il devait commencer un tx pour l'hépatite c.mais finalement il n'a pas commencé encore pcq trop mal en point physiquement et trop de consommation. son doc.lui a demandé de réduire au moins sa consommation .bref, il revient demain. et j'angoisse. J'ai tant essayé de comprendre de l'aider etc...je sais qu'il est malade, qu'il essaie tellement de s'en sortir.ce n'est pas comme s'il ne voulait pas...mais il n'y arrive pas..J'ai vécu depuis tout ce temps toutes les conséquences évidemment de cette consommation, entre autre le soins des enfants. J'avoue que je trouve ça bien difficile d'assumer toute seule l'éducation des enfants.(je n'ai pas de famille proche).mais quand même je m'apprête à le quitter finalement parce que je stagne dans cette relation.et je n'y suis plus bien.je me disais que tant que moi j'irais assez bien, mes enfants iraient bien aussi, mais là, ce n'est plus possible.QUOI DIRE AUX ENFANTS? ils ne savent pas.ce qu'ils savent c'est qu'il a une maladie au foie et que présentement il est en traitement.mais dans le passé lorsqu'il ne rentrait pas à cause de sa consommation je le couvrais toujours. mais ils vieillissent et se doutent bien que quelque chose est louche. quoi leur dire, jusqu'où aller...quelqu'un a-t-il vécu quelquechose de similaire? des conseils à donner ?merci

mimi
01/03/2012, 21h01
Tu demandes conseil? Voici le mien (pour ce qu'il vaut!): Je crois que tu dois maintenant penser à toi et aux enfants.

Tu demandes quoi dire aux enfants? La vérité tout simplement! De toute façon, comme tu le dis toi même, ils se doutent de quelque chose! Vaut mieux leur dire les vraies affaires que de les laisser dans l'incertitude. Tu sais, tu as raison quand tu dis que tes enfants se porteront bien tant que toi tu te porteras bien. Mais qu'en est-il aujourd'hui ? Est-ce que tu te portes toujours bien?

Tu dois aller chercher de l'aide pour TOI! Al-anon, Programme d'aide à la famille. C'est ce dont toi et les enfants avez besoin. N'attends pas! Fais-le pour toi et les enfants!


Je te souhaite bonne chance.

tu as tout à fait raison Legrand.Je vais chez al-anon, je suis sur la liste d'attente du programme d'aide à la famille du centre le virage à longueuil.Une chose cependant me laisse encore songeuse.tu dis qu'on doit dire la vérité aux enfants. je ne suis pas sûre de cela encore.j'essaie de me mettre dans la tête d'une petite fille de 7 ans et je ne suis pas sûre de ce qu'elle est prête à entendre et à comprendre. simplement lui dire que son père fume du crack et s'injecte de la coke et qu'il n'est pas capable d'arrêter, mais qu'il essaie ? franchement je ne sais pas si c'est une bonne idée.qu'as-tu comme expérience en ce sens?

merci pour ta réponse

joanie
01/03/2012, 21h55
Après avoir lu ton partage je me reconnaissais tellement, ons vit a peu près les mêmes choses et ça m'a donné le courage d' écrire moi aussi ce que je vivais. Tu sais Legrand a raison pour Al-Anon c'est très encourageant de participer à ce programme et j'ai réalisé que j'ai besoin d'y retourner et de penser à moi car ces temps-ci je suis toujours après mon chum et ce n'est pas bon comme ils disent son obsession à lui c'est la drogue et la mienne c'est lui alors je dois lâcher prise et me prendre en main. Merci pour ton partage et pour tes enfants tu trouveras les mots en allant à al-anon moi ça c'est fait tout naturel en en disant pas trop car les enfants ont pas besoin de détails comme la sorte de drogue seulement dire qu'il est malade et il doit se faire soigner et surtout ne pas démolir la personne qui souffre c'est très important car il doit retrouver sa dignité et son estime de lui et si nous ne nous détachons pas avec amour c'est trop difficile de continuer à demeurer avec notre conjoint. Je suis contente de toute les prises de conscience que tu m'as fais prendre et merci encore Legrand je prend le conseil pour moi aussi.

legrand
02/03/2012, 09h10
Re-bonjour Mimi!
Bien sûr, on doit choisir ses mots quand on parle de cette problématique à des enfants! Je ne suis pas du tout d'avis de leur dire que papa se shoote avec une seringue et sniffe de la coke!! Ce que je voulais dire par "la vérité", c'est qu'on ne doit pas "faire semblant" et prétendre qu'il ne se passe rien, que tout est correct et que la situation est normale. Je prends souvent l'exemple de l'éléphant dans le salon. C'est pas normal qu'un éléphant habite dans notre salon. Mais ce qui est encore moins normal, c'est de faire semblant qu'il n'existe pas et l'ignorer. On doit nommer les choses ( avec nuances!) pour valider le "ressenti" des enfants. Eux, ils sentent sûrement que quelque chose d'anormal se déroule à la maison, mais n'arrive pas à nommer ce que c'est ( papa est bizarre, son humeur change soudainement, ses comportements aussi, etc..) Ça génère de l'anxiété. Chez Al-Anon, tu auras des tas de gens qui t'aideront à trouver les bons mots à dire à tes enfants. Au Virage aussi ils vont très bien s'occuper de toi. D'ailleurs, je te félicite d'avoir déjà entrepris des démarches pour t'en sortir. Ce n'est jamais une chose évidente à faire que de demander de l'aide. Bravo!
Si tu veux poursuivre la discussion avec moi, ça me fera grand plaisir. Je serai très heureux d'avoir des nouvelles de ta situation.

En attendant, je pense à toi et je te souhaite le meilleur ainsi qu'à tes enfants!


tu as tout à fait raison Legrand.Je vais chez al-anon, je suis sur la liste d'attente du programme d'aide à la famille du centre le virage à longueuil.Une chose cependant me laisse encore songeuse.tu dis qu'on doit dire la vérité aux enfants. je ne suis pas sûre de cela encore.j'essaie de me mettre dans la tête d'une petite fille de 7 ans et je ne suis pas sûre de ce qu'elle est prête à entendre et à comprendre. simplement lui dire que son père fume du crack et s'injecte de la coke et qu'il n'est pas capable d'arrêter, mais qu'il essaie ? franchement je ne sais pas si c'est une bonne idée.qu'as-tu comme expérience en ce sens?

merci pour ta réponse

legrand
02/03/2012, 09h49
Bravo Joanie!
Tu fais ce qu'il faut pour reprendre ta vie en main. On ne peut pas sauver un alcoolique. Il n'y a que lui qui peut y arriver. Mais en attendant, tu ne dois pas passer à côté de ta vie!

Quand on prend la décision de "se choisir", ça ne se fait pas sans difficulté. Il y a beaucoup d'inconfort, d'incertitudes, bref, de peur! Et c'est normal! C'est l'inconnu qui s'ouvre devant soi et ça fait peur!! Mais quand on se choisit, c'est TOUJOURS pour du PLUS!
Continue à prendre soin de toi, Joanie, à t'entretenir, un jour à la fois. C'est important que tu "retombes en amour avec toi-même"! On peut rien faire contre la maladie. On ne peut qu'avoir de la compassion pour l'être qui souffre. Mais malheureusement, on peut pas le sauver.

Bonne chance et tiens-nous au courant!


Après avoir lu ton partage je me reconnaissais tellement, ons vit a peu près les mêmes choses et ça m'a donné le courage d' écrire moi aussi ce que je vivais. Tu sais Legrand a raison pour Al-Anon c'est très encourageant de participer à ce programme et j'ai réalisé que j'ai besoin d'y retourner et de penser à moi car ces temps-ci je suis toujours après mon chum et ce n'est pas bon comme ils disent son obsession à lui c'est la drogue et la mienne c'est lui alors je dois lâcher prise et me prendre en main. Merci pour ton partage et pour tes enfants tu trouveras les mots en allant à al-anon moi ça c'est fait tout naturel en en disant pas trop car les enfants ont pas besoin de détails comme la sorte de drogue seulement dire qu'il est malade et il doit se faire soigner et surtout ne pas démolir la personne qui souffre c'est très important car il doit retrouver sa dignité et son estime de lui et si nous ne nous détachons pas avec amour c'est trop difficile de continuer à demeurer avec notre conjoint. Je suis contente de toute les prises de conscience que tu m'as fais prendre et merci encore Legrand je prend le conseil pour moi aussi.

mimi
02/03/2012, 21h20
Tu sembles être quelqu'un de très sensé Legrand. merci pour ta réponse.j'aime bien les éléphants...mais effectivement, pas dans mon salon :-)...chez al-anon, je n'ai jamais trouvé personne(à date) qui sache me guider par rapport à ce que je dois dire et comment, aux enfants.C'est pourquoi j'ai finalement décidé d'appeler au Virage.Je n'ai pas de RV encore cependant.Mon conjoint s'est loué un appart. il part le 15 mars.Nous n'en avons pas parlé aux enfants encore.nous planifions le faire cette semaine( c'est la semaine de relâche).nous n'avons pas pris la décision finale de nous séparer définitivement.C'est trop difficile émotionellement pour le moment (pour moi en tout cas) nous allons faire le point de temps en temps et décider après son traitement ce que nous allons faire de notre couple.pendant ce temps je vais prendre soin de moi et de mes enfants.Je suis toujours dans l'embarras de choisir les mots à utiliser avec les enfants. Papa est malade, mais de quoi...j'essaierai de parler avec mon cour et de répondre à leur questions le plus simplement possible, mais inévitablement ils seront inquiets pour lui et se poseront des questions.je voudrais tellement leur éviter la peine, les protéger.. mais c'est leur bout à eux ,n'est-ce pas? je dois leur faire confiance.as-tu des suggestions de comment aborder le sujet avec eux?

mimi
02/03/2012, 21h34
Après avoir lu ton partage je me reconnaissais tellement, ons vit a peu près les mêmes choses et ça m'a donné le courage d' écrire moi aussi ce que je vivais. Tu sais Legrand a raison pour Al-Anon c'est très encourageant de participer à ce programme et j'ai réalisé que j'ai besoin d'y retourner et de penser à moi car ces temps-ci je suis toujours après mon chum et ce n'est pas bon comme ils disent son obsession à lui c'est la drogue et la mienne c'est lui alors je dois lâcher prise et me prendre en main. Merci pour ton partage et pour tes enfants tu trouveras les mots en allant à al-anon moi ça c'est fait tout naturel en en disant pas trop car les enfants ont pas besoin de détails comme la sorte de drogue seulement dire qu'il est malade et il doit se faire soigner et surtout ne pas démolir la personne qui souffre c'est très important car il doit retrouver sa dignité et son estime de lui et si nous ne nous détachons pas avec amour c'est trop difficile de continuer à demeurer avec notre conjoint. Je suis contente de toute les prises de conscience que tu m'as fais prendre et merci encore Legrand je prend le conseil pour moi aussi.

merci Joanie pour tes conseils aux sujet des enfants. leur dire simplement qu'il est malade et qu'il doit se soigner c'est suffisant? ils n'ont pas posé de questions? genre c'est quoi sa maladie etc...? mes enfants ont 7 et 10 ans.C'est sur que je veux préserver l'image qu'ils ont de leur père et les protéger eux aussi.C'est vraiment souffrant pour toute la famille cette foutue maladie han?de notre coté, nous avons décidé de vivre séparément pendant un bout de temps.lui de son coté pour se rétablir ( je l'espère pour lui.) et moi aussi, pour refaire mon estime de moi-même qui est vraiment sous zéro...me re faire confiance réapprendre à écouter ma petite voix intérieure et enfin prendre le contrôle de ma vie. donc nous devons annoncer aux enfants une séparation ( peut-être temporaire) et la maladie de leur père.tout ça est intiment lié de toute façon.
grosse semaine en perceptive. heureusement que c'est la semaine de relâche!
quand j'ai lu ce que tu as écrit au sujet de l'obsession et du lâcher prise, ça m'a fait du bien.
et toi de ton coté si tu veux, donne moi de tes nouvelles

legrand
02/03/2012, 22h18
Bonsoir Mimi

voici quelques liens:

http://www.camh.net/fr/about_addiction_mental_health/drug_and_addiction_information/addiction_information_guide/addiction_children_fr.html

http://www.drogue-aidereference.qc.ca/ ( ligne 24/7)

La Maison Jean Lapointe offre un programme d'aide à la famille. Il n'y a peut-être pas de liste d'attente??

D'après moi, tu devrais te renseigner le plus possible avant d'annoncer la nouvelle aux enfants. Il y a peut-être un contexte à créer, un iieu à trouver. Est-ce qu'on parle aux 2 en même temps? Est-ce que ton conjoint et toi parlez en même temps? etc.

Est-ce que tu as une amie, un papi, une mamie qui pourrait être plus présent pendant l'absence de ton conjoint? Ça pourrait être rassurant pour les enfants...

Je suis branché très souvent! Je réponds le plus vite possible si tu désires poursuivre la conversation.

Je t'envoie tout mon courage.

À bientôt.


Tu sembles être quelqu'un de très sensé Legrand. merci pour ta réponse.j'aime bien les éléphants...mais effectivement, pas dans mon salon :-)...chez al-anon, je n'ai jamais trouvé personne(à date) qui sache me guider par rapport à ce que je dois dire et comment, aux enfants.C'est pourquoi j'ai finalement décidé d'appeler au Virage.Je n'ai pas de RV encore cependant.Mon conjoint s'est loué un appart. il part le 15 mars.Nous n'en avons pas parlé aux enfants encore.nous planifions le faire cette semaine( c'est la semaine de relâche).nous n'avons pas pris la décision finale de nous séparer définitivement.C'est trop difficile émotionellement pour le moment (pour moi en tout cas) nous allons faire le point de temps en temps et décider après son traitement ce que nous allons faire de notre couple.pendant ce temps je vais prendre soin de moi et de mes enfants.Je suis toujours dans l'embarras de choisir les mots à utiliser avec les enfants. Papa est malade, mais de quoi...j'essaierai de parler avec mon cour et de répondre à leur questions le plus simplement possible, mais inévitablement ils seront inquiets pour lui et se poseront des questions.je voudrais tellement leur éviter la peine, les protéger.. mais c'est leur bout à eux ,n'est-ce pas? je dois leur faire confiance.as-tu des suggestions de comment aborder le sujet avec eux?

joanie
14/03/2012, 23h54
Suite à la lettre que j'ai écris à mon chum il m'a dit que j'avais raison et qu'il va se prendre en main et qu'il va faire des changements pour notre vie de couple, mais depuis ce temps aucun changement. Hier il était impatient et irritable et m'a même dit qu'il était tanné de vivre dans ce monde et je lui ai dit ou est le gars positif que j'ai connu ? Franchement je ne le reconnais plus quand il est comme ça, il chialait sur tout et était tellement mal dans sa peau et moi j'avais une sortie et je lui ai dit une chance que je m'en vais avec l'attitude que tu as ce soir je suis bien contente de m'en aller. Je crois qu'il était en manque de drogue, je commence à voir que c'est souvent en début de semaine que ça lui arrive. Et moi ça m'a pris du temps de réaliser que je dois retourner à al-anon absolument car je ne veux pas couler avec lui, c'est décidé : 1er meeting demain soir après 3 ans, j'ai besoin de me sentir comprise et non-jugée car je garde tout cela pour moi car dans ma famille pas question de dire que mon chum prend du crack j'ai tellement honte ! Et je serais jugée gros comme le bras et je ne veux pas cela. J'ai besoin d'être réconfortée et écouté et chez al-anon j'aurais ce support c'est certain. Car je réfléchis à plusieurs choses depuis quelques semaines et je me dis que mon chum a arreté de boire en 2003 seulement lorsqu'il a frappé un mur (son accident d'auto) alors quel mur devra t'il frapper pour arreter la coke ? Je me le demande, j'essaie de minimiser l'argent pour ne pas qu'il la prenne toute pour consommer mais je lui laisse ma carte de guichet et il en sort plus quelquefois et je me pose tjr la question ; en a t-il sortie pour de la coke ? et je fouille ses poches ; je ne veux plus jouer à la police et dorénavant je sais que je dois lui laisser son problème à lui et en vous écrivant je réalise qu'il devra garder un montant pour son gaz et budgéter lui-même son argent sans prendre la mienne car moi j'en ai jamais pour moi et je me prive tjr. je suis redevenue comme avant que je fasse al-anon : je m'oublie tjr. Il faut que cela change. Je crois qu'il est dépressif je ne sais pas, il va pas bien ces temps-ci et ons dirait que je ne veux plus continuer, je ne vois pas d'issue car il dit qu'il a arreté mais je le crois pas et rien de change entre nous alors.... La suite après avoir été à mon meeting. Merci de m'avoir lue

joanie
15/03/2012, 00h16
Bonjour Mimi, je pensais à toi aujourd'hui car tu avais dit que ton conjoint partait le 15 mars, je voulais savoir comment tu allais et surtout si ça bien été avec les enfants pour leur annoncer je me doute que ce n'est pas facile pour toi en ce moment et j'espère que tu vais bien malgré tout. Moi je vais à al-anon demain et tu sais quand j'ai commencé al-anon en 1994 j'avais peur qu'il me dise de quitter mon conjoint, j'étais tellement insécure et dépendante affective, mais grâce au mouvement j'ai pris confiance en moi et je me suis dit oui ons continuent encore ensemble car ons s'aime bcp. Mais aujourd'hui c'est différent nous sommes tellement éloignés à cause de la drogue que j'ai peur de réaliser que la seule façon d'être heureuse serait sans lui et ça me fous la trouille tellement que quand j'ai lu que tu te séparais je me suis dit : c'est triste ya pas d'autre solution et quelquefois c'est pour le mieux, en tout cas je t'envois des zones positives et je te redonne des nouvelles ! Prends soin de toi et de tes enfants

endgel
27/03/2012, 09h32
J ai eu ma part de probleme avec la coke et selon moi ces pire que l héroine j ai été dépendant des 2 durant plusieur année, la coke es plus facile a arreter je trouve mais es pire dans le sens que un coup ou tu en prend juste un peu tes faite ces impossible d arreter tant que tu a pas gaspiller tout ton argent , la coke sa rend parano sa donne des tic etc...l héroine tu peut en faire une ou 2 fois par jour et ces correct mais la poudre y a pas de limites y en a desfois qui en font pendant une coupe de jour sans dormir et quand tu a pu d argent tu va tout faire pour en trouver dautre(des chose qu en ttemps normal tu aurais jamais meme penser) apres ca tu te trouve con et tu a honte d avoir fait ca et ces un cercle vicieux comme ca a tout les jours , moi jai eu plus de facilité et arreter la coke pcq un moment donné jme suis rendu compte que j avait pu de plaisir au contraire je paranoyais ben raide pi croyer moi ces pas lfun du tout , chaque personne que jai connu qui fesait dle poudre souvent en vienne a paranoyer , y en a qui se sente suivi , surveiller , voit de la fumée etc...pi ce qui aide selon moi ces de trouver ce que ton chum aime le plus faire dans la vie et de l orienter vers ca , moi cetait la musique ca ma aider pi ca pas été long qu avec tout l argent économiser j ai pu m acheter une super belle guitare et ca ma fait du bien coté fierté .

joanie
27/03/2012, 23h07
Merci pour ton partage et en passant j'aime bien ton surnom car ça te définis bien. Je te félicite d'avoir arreté la dope c'est beau de voir ça que ta passion a pris le dessus et tu t'es acheté une belle guitare c'est vraiment inspirant. J'aimerais tellement que cet enfer cesse pour mon chum et nous sa famille ons souffrent autant c'est certain car ons subit les contre-coups. Mon chum sa passion c'est le golf mais là chu rendu à me dire qu'il va rembourser la carte de crédit avant et que si je me fis à tout l'argent qu'il doit dessus il jouera pas de l'été, je suis tellement frustrée de tout cela et je ne veux plus me priver et ne veut plus vivre cette vie-là. J'espère avoir des réponses et du courage car j'ai commencé à aller aux réunions al-anon après avoir quitté 3 ans et je crois que c'est ma survie pour le moment et je dois vivre un jour à la fois mais ces temps-ci c'est pas facile comme hier il est rentré à 1h30 am me disant qu'il a donné un lift à un gars et il a fait une avance de fond de $60 sur la carte et m'a dit inquiète toi pas le gars va me remettre l'argent demain et je la remet tout de suite mais deviné la suite ; c'est certain qu'il l'avait pas aujourd'hui ; excuse : le gars a pas eu sa paye et il l'aura demain. Je lui ai dit : BULSHIT arrete de me compter des pipes ; je sais qu'il me ment en plein face et ça chu pu capable ! Et je lui ai dit quand la confiance est plus là ya rien à faire et ons s'éloignent. En tout cas ça m'a fait du bien d'en parler mais je suis tellement découragée vous pouvez pas savoir....

legrand
28/03/2012, 10h22
Merci pour ton partage et en passant j'aime bien ton surnom car ça te définis bien. Je te félicite d'avoir arreté la dope c'est beau de voir ça que ta passion a pris le dessus et tu t'es acheté une belle guitare c'est vraiment inspirant. J'aimerais tellement que cet enfer cesse pour mon chum et nous sa famille ons souffrent autant c'est certain car ons subit les contre-coups. Mon chum sa passion c'est le golf mais là chu rendu à me dire qu'il va rembourser la carte de crédit avant et que si je me fis à tout l'argent qu'il doit dessus il jouera pas de l'été, je suis tellement frustrée de tout cela et je ne veux plus me priver et ne veut plus vivre cette vie-là. J'espère avoir des réponses et du courage car j'ai commencé à aller aux réunions al-anon après avoir quitté 3 ans et je crois que c'est ma survie pour le moment et je dois vivre un jour à la fois mais ces temps-ci c'est pas facile comme hier il est rentré à 1h30 am me disant qu'il a donné un lift à un gars et il a fait une avance de fond de $60 sur la carte et m'a dit inquiète toi pas le gars va me remettre l'argent demain et je la remet tout de suite mais deviné la suite ; c'est certain qu'il l'avait pas aujourd'hui ; excuse : le gars a pas eu sa paye et il l'aura demain. Je lui ai dit : BULSHIT arrete de me compter des pipes ; je sais qu'il me ment en plein face et ça chu pu capable ! Et je lui ai dit quand la confiance est plus là ya rien à faire et ons s'éloignent. En tout cas ça m'a fait du bien d'en parler mais je suis tellement découragée vous pouvez pas savoir....

Salut Joanie
Je constate que ton chum n'a pas changé tant que ça finalement... alors qu'il avait dit qu'il le ferait. Qu'est-ce que tu comptes faire maintenant?
Est-ce que tu habites à Montréal ?
Je te pose cette question parce que j'aimerais te présenter un groupe de support extraordinaire qui a lieu tous les mercredis soirs. Ça te ferait du bien j'en suis sûr!
Tiens-moi au courant!

Petiteabeille
02/01/2013, 10h32
Bonjour, je vis une situation similaire à Mimi. Je suis en couple depuis 12 ans et nous avons deux jeunes enfants. J'aimerais échanger avec des gens afin d'y voir plus clair et pour poser, enfin, des gestes concrets. Merci !

legrand
07/01/2013, 13h15
Bonjour, je vis une situation similaire à Mimi. Je suis en couple depuis 12 ans et nous avons deux jeunes enfants. J'aimerais échanger avec des gens afin d'y voir plus clair et pour poser, enfin, des gestes concrets. Merci !
Bonjour Petiteabeille!

Sur quoi aimerais-tu échanger?

Peut-être peux-tu commencer par te présenter? Tu habites quelle région?

Je suis très souvent branché sur ce site, je te répondrai très rapidement! Sinon, je suis certain que quelqu'un d'autre le fera!

À bientôt!

Petiteabeille
07/01/2013, 13h38
Je suis en couple depuis 12 ans et nous avons 2 jeunes enfants. Mon conjoint consomme de façon régulièrement, mais de façon instable par période ( minimum 1 fois par semaine allant jusqu'à tous les jours). Alors, je garde toujours espoir d'un avenir plus sain. La dernière année a été très mouvementée, risque de séparation, violence conjugale et dépression pour mon conjoint. Malgré ces épreuves, nous sommes restée une famille où règne l'amour. Le début de cette nouvelle année est heureusement bien débutée. Mais, je crains que mon conjoint retombe dans une consommation quotidienne. Il ne veut pas aller en thérapie, c est qqun d'orgueilleux et il croit s'aider seul. Pour ma part, je crois avoir développé un comportement malsain à l'égard de sa consommation. Je veux aussi travailler sur moi et lâcher prise sur les choses que je n'ai pas de contrôle.

legrand
07/01/2013, 13h55
Je suis en couple depuis 12 ans et nous avons 2 jeunes enfants. Mon conjoint consomme de façon régulièrement, mais de façon instable par période ( minimum 1 fois par semaine allant jusqu'à tous les jours). Alors, je garde toujours espoir d'un avenir plus sain. La dernière année a été très mouvementée, risque de séparation, violence conjugale et dépression pour mon conjoint. Malgré ces épreuves, nous sommes restée une famille où règne l'amour. Le début de cette nouvelle année est heureusement bien débutée. Mais, je crains que mon conjoint retombe dans une consommation quotidienne. Il ne veut pas aller en thérapie, c est qqun d'orgueilleux et il croit s'aider seul. Pour ma part, je crois avoir développé un comportement malsain à l'égard de sa consommation. Je veux aussi travailler sur moi et lâcher prise sur les choses que je n'ai pas de contrôle.

Je pense que tu as le bon réflexe en voulant lâcher prise et travailler sur toi. Même si ce n'est pas du tout facile à faire avec un conjoint qui consomme.

Est-ce que tu fréquentes un groupe Al- Anon?
Si ton conjoint n'envisage pas la thérapie, toi aurais-tu envie d'en suivre une pour toi?

Je t'encourage à aller chercher de l'aide pour toi et les enfants. La situation que tu as décrite me semble assez sérieuse. Et bien que ton conjoint ait les meilleures intentions en se prenant en main lui-même sans l'aide de personne, j'ai l'impression que le cycle de la dépendance est bien installée entre vous. Tu le dis toi-même: tu vis dans l'attente de sa prochaine rechute!

C'est mon humble avis. La décision t'appartient.
Je serai heureux de te conseiller à nouveau si tu le désires!

Bonne chance!

jmllh513
11/08/2013, 08h42
je suis mariée depuis 12 ans, nous avons 2 enfants de 8 et 10 ans.il y a environ 7 ans, mon conjoint m'avouait qu'il prenait de la coke. je n'ai jamais rien vu! avec le recul en fait je crois que j'avais des indices mais je ne voulais pas les voir. il est présentement en thérapie fermée pour 21 jours. c'est sa 3ème en 7 ans.je n'ai pas beaucoup d'espoir malheureusement. mais quand même peut-être s'en sortira-t-il cette fois...en tout il a été sobre devant environ 1 an et demi. sa consommation s'aggrave avec les années. plus fréquente:1xsem.et plus dangereuse:injection, crack etc...il est demeuré fonctionnel durant toute ces années. C,est un professionnel, éduqué,intellectuel, plein de belles qualités...mais depuis 3- mois environ il a prit un congé de maladie pcq'il devait commencer un tx pour l'hépatite c.mais finalement il n'a pas commencé encore pcq trop mal en point physiquement et trop de consommation. son doc.lui a demandé de réduire au moins sa consommation .bref, il revient demain. et j'angoisse. J'ai tant essayé de comprendre de l'aider etc...je sais qu'il est malade, qu'il essaie tellement de s'en sortir.ce n'est pas comme s'il ne voulait pas...mais il n'y arrive pas..J'ai vécu depuis tout ce temps toutes les conséquences évidemment de cette consommation, entre autre le soins des enfants. J'avoue que je trouve ça bien difficile d'assumer toute seule l'éducation des enfants.(je n'ai pas de famille proche).mais quand même je m'apprête à le quitter finalement parce que je stagne dans cette relation.et je n'y suis plus bien.je me disais que tant que moi j'irais assez bien, mes enfants iraient bien aussi, mais là, ce n'est plus possible.QUOI DIRE AUX ENFANTS? ils ne savent pas.ce qu'ils savent c'est qu'il a une maladie au foie et que présentement il est en traitement.mais dans le passé lorsqu'il ne rentrait pas à cause de sa consommation je le couvrais toujours. mais ils vieillissent et se doutent bien que quelque chose est louche. quoi leur dire, jusqu'où aller...quelqu'un a-t-il vécu quelquechose de similaire? des conseils à donner ?merci

joanie
12/08/2013, 21h51
Salut Joanie
Je constate que ton chum n'a pas changé tant que ça finalement... alors qu'il avait dit qu'il le ferait. Qu'est-ce que tu comptes faire maintenant?
Est-ce que tu habites à Montréal ?
Je te pose cette question parce que j'aimerais te présenter un groupe de support extraordinaire qui a lieu tous les mercredis soirs. Ça te ferait du bien j'en suis sûr!
Tiens-moi au courant!

Nous sommes en août 2013 et je suis retourné à al-anon depuis fév. 2012 et je prends tout mon courage pour réaliser que si les choses changent ce CHANGEMENT VIENDRA DE MOI SEULEMENT car lui ne fait rien et s'enfonce et il est dans le dénit total. Résultat ons s'éloignent de plus en plus et hier il s'est mit à crier après moi parce que je lui ai renoté de ne pas avoir mit du gaz dans l'auto ; le niveau est tjr au plus bas et ça m'énerve et il m'a dit lâche de m'écoeurer té tjr sur mon cas ; calisse moi patience. Bien cé normal quand tu découvres qu'il te donne $160 au lieu de $200 et que tu vois un bordereau de caisse avec un retrait de $40 et de la petite vache dedans ; prête à se faire une puff de crack mais le gars pas wise il le laisse dans son porte-feuille et moi j'ai comme une petite voix qui m'a dit regarde dedans et je l'ai trouvé. Donc très frustrant de se faire bullshitter tjr sur l'argent. Mais en relisant ce que j'avais écris en 2011 j'ai fais des progrès ; il n'a plus ma carte de guichet, je ne paye plus le gaz ni ses cigarettes et j'exige le budget tous les semaines mais en me battant avec lui depuis quelques sem. car les premiers mois il respectait cela mais je crois que sa consommation augmente ; c'est normal depuis 2 ans qu'il fume du crack. Je prends confiance en moi car seule je ne pourrais pas arriver à moins qu'il paye une pension mais pas sûre. Je confie mes journées à mon Dieu et le prie d'avoir la force de m'en sortir. Mais ça me fait du bien d'en parler et pour répondre à ta question ; je demeure sur la rive-nord;ste-thérèse exactement, donc pas près de Mtl ; aurais-tu autre chose à me suggérer merci de me répondre