PDA

Voir la version complète : Il n'y a pas d'âge...



philomene
18/09/2013, 06h58
Bonjour à vous tous, les courageux et courageuses. J'ai lu plusieurs de vos partages et j'ai été très touché. Ca me donne de l'espoir de constater que je ne suis pas la seule à vivre des difficultés avec les dépendances.

J'ai 59 ans et j'en ai assez de toujours tourner en rond. Je passe d'une dépendance à un autre depuis l'âge de 20 ans. Alcool, Cannabis, Alcool, magasinage,ordi,cigarettes...
Mais ma plus grande dépendance, celle qui m'a le plus nuit dans ma vie, c'est l'alcool.
Il y a quelques mois, j'ai cesser l'alcool, le cannabis et la cigarette. Ouf! Tout se passait bien mais j'avais oublié de remplacer mes compulsions par quelque chose de sain. Dégringolade de dopamine, je me suis retrouvé en dépression. Je suis présentement en arrêt de travail depuis 2 mois et je prends soin de moi.

Je fais du meeting AA depuis quelques semaines et je prend le temps de choisir les groupes dans lesquels je me sens bien. J'ai beaucoup de difficulté à aller vers les autres mais je fais des efforts. J'ai aussi mis en place des activités qui me stimule...chant chorale, aquaforme. Je me sens de mieux en mieux mais il ne faut surtout pas que je lâche. Ma difficulté est la constance et la tenacité. Je ne vais jamais au bout de mes objectifs...J'ai souvent l'impression de m'autosaboter. J'ai besoin d'aide pour garder ma motivation. Je ne me fais pas confiance.

Merci d'avoir pris le temps de me lire
Je vous souhaite le meilleur pour aujourd'hui

Pégase
21/09/2013, 23h29
Bonjour à vous tous, les courageux et courageuses. J'ai lu plusieurs de vos partages et j'ai été très touché. Ca me donne de l'espoir de constater que je ne suis pas la seule à vivre des difficultés avec les dépendances.

J'ai 59 ans et j'en ai assez de toujours tourner en rond. Je passe d'une dépendance à un autre depuis l'âge de 20 ans. Alcool, Cannabis, Alcool, magasinage,ordi,cigarettes...
Mais ma plus grande dépendance, celle qui m'a le plus nuit dans ma vie, c'est l'alcool.
Il y a quelques mois, j'ai cesser l'alcool, le cannabis et la cigarette. Ouf! Tout se passait bien mais j'avais oublié de remplacer mes compulsions par quelque chose de sain. Dégringolade de dopamine, je me suis retrouvé en dépression. Je suis présentement en arrêt de travail depuis 2 mois et je prends soin de moi.

Je fais du meeting AA depuis quelques semaines et je prend le temps de choisir les groupes dans lesquels je me sens bien. J'ai beaucoup de difficulté à aller vers les autres mais je fais des efforts. J'ai aussi mis en place des activités qui me stimule...chant chorale, aquaforme. Je me sens de mieux en mieux mais il ne faut surtout pas que je lâche. Ma difficulté est la constance et la tenacité. Je ne vais jamais au bout de mes objectifs...J'ai souvent l'impression de m'autosaboter. J'ai besoin d'aide pour garder ma motivation. Je ne me fais pas confiance.

Merci d'avoir pris le temps de me lire
Je vous souhaite le meilleur pour aujourd'hui



Bonsoir,

Vous avez raison.... Il n'y a pas d'âge; pas d'âge pour se prendre en mains. Je crois qu'il faut, comme vous le dites, de trouver des moyens pour remplacer ces "mauvaises compulsions" par de bonnes! De mon côté ça fait seulement 2 semaines que je n'ai pas pris une goutte d'alcool. Je n'empêche pas mes proches de boire en ma compagnie puisque je veux affronter mon problème de consommation plutôt que de le fuir. Aussi, je fais des démarches pour m'acheter un cheval pour enfin vivre mon rêve que je caresse depuis mon enfance! Je me suis aussi trouver des alternatives de drinks mais sans alcool. Ma Beck sans alcool fut très bonne à la Cage aux sport jeudi dernier!!

Poursuivez vos passions et surtout courage... Nous avons tous un grand pas de fait en déclarant que nous avons besoin de changer nos comportements face à une dépendance.

Bon combat!

Pégase

philomene
22/09/2013, 05h29
Bonjour Pégase,
Comme tu as raison, nous avons fais un grand pas en déclarant notre besoin de changer nos comportements. C'est la première étape des alcooliques anonyme. Nous avons avoué que nous étions impuissant devant l'alcool...

Je te félicite pour tes deux semaines. Tu dois être fier(e) de toi. Pour moi aujourd'hui, c'est le fait que lorsque je ne consomme pas, je suis fière de moi, mon estime est meilleure, je me sens bien et c'est aussi ça que je ne veux plus perdre. Un bien être intérieur.

Continue ton beau cheminement, Pégase, et visualises toi avec ton cheval, ne le néglige pas. Les grands athlètes utilise la visualisation pour gagner des médailles, pourquoi pas nous. Mon rêve maintenant, c'est de vieillir en santé, voyager et partir à mon compte. Quand je travaille la dessus, je ne pense pas à consommer. A chaque jour j'essais de faire une action pour réaliser mon objectif. Aujourd'hui, une demi heure de yoga et de partager avec toi est aussi un moyen de prendre soin de moi et de m'intéresser aux autres.

Merci pour tes encouragements. Je te souhaite bon courage et une très belle journée. :)

Philomene