PDA

Voir la version complète : Possible problème d'alcool ?



camden
07/07/2014, 10h04
Bonjour,

Je me demande si je développe une dépendance à l'alcool et j'aimerais svp avoir votre avis à ce sujet.

Je suis un homme de 45 ans et je considère avoir toujours consommé modérément de l'alcool. J'ai très bien vécu mes brosses d'ado/jeune adulte pour ensuite toujours privilégier le slogan «boire moins, boire mieux». Cependant, depuis un peu plus d'un an, ma consommation a augmenté sans toutefois nuire au travail ni à ma vie sociale (par choix, je n'ai ni enfant ni conjointe).

Comme passe-temps (et passion), je fais de la peinture sur toile et lors de mes journées de congé, c'est un plaisir pour moi lorsqu'arrive 17h d'associer peinture, bonne bière (ou vin) et musique. Il m'est souvent arrivé de me déboucher une bouteille de vin pour la boire au complet tout en combinant mes passions de musique et art.

Depuis un bout de temps, je bois une grosse bière 750 ml à 9% d'alcool — j'aime la présence d'alcool en bouche. Je la débouche vers 16h30-17h, la bois tranquillement en peignant et écoutant de la musique. J'avoue que c'est un moment que j'aime bien dans ma journée et ça me fait une belle petite soirée ! Je suis quelqu'un qui aime ses moment seul et tranquille chez moi... Mon emploi est avec le public donc je prend ma dose de «social» la semaine et retrouve ma solitude lorsqu'en congé. C'est un bel équilibre pour moi.

Là où je me questionne, c'est que j'ai peur que cette habitude de 5 à 7 «art+musique+alcool» lors de mes deux journées de congé devienne une dépendance... car mes journées de congé me semblent vides si je ne me prévois pas ces moments — le matin, c'est le café et peinture sur toile, l'après-midi sieste/marche/ménage et le soir, le 5 à 7. Prévoir ce moment m'aide aussi de motivation pour peindre en début de soirée, sinon on dirait que je n'en ai pas le goût.

Il y a deux mois, je me suis donné le défi d'arrêter l'alcool pendant un mois et j'ai tenu le coup sans difficulté ! Cependant, j'ai remarqué que j'étais plus anxieux et que ma qualité de sommeil s'était détériorée...

Qu'en pensez-vous ?

Est-ce une habitude malsaine que je développe ? Je n'ai pas de problème de santé et un poids normal pour mes 45 ans (un 5-7 livres que j'essaie de perdre).

Je ne sais quoi faire, garder mon habitude de 5 à 7 parce que ça m'apporte un certain plaisir «contrôlé»... ou est-ce que je m'en sert pour combler un vide — parce que j'ai peur du vide que cela pourrait créer si je cessais.

Merci de m'avoir lu et désolé pour le roman !

moderato
08/07/2014, 06h54
Tout ce que je peux suggérer, ce serait de faire les tests d'auto-évaluation sur ce site, voici le lien : http://www.toxquebec.com/evaluation/alcool.html
Partage-nous le résultat de ta démarche.

hassan321
29/09/2014, 00h16
Jai 29 ans je suis encore toute jeune mais si je me laisse aller a continuer ma débauche
je vais devenir malade physiquement.
Jai toujours bu de grandes quatité, faits presque toujours des blackout.
Bref je me détruisait car javais limpression de ne valoir rien sans l'alcool.
Mon père est très malade à cause de la boisson et il na que 49 ans.
Un jour a la X jvx maccrocher à la vie et me donner le droit detre vrm moi-même.

moderato
01/10/2014, 09h02
Allo,
As-tu la possibilité d'aller voir un médecin ?

camden
02/10/2014, 08h15
Merci pour vos réponses.

J'avais réduit ma consommation d'alcool à une bière par jour 4-5 jours par semaine, le soir après le travail. Ça fonctionne bien, surtout que je suis un amateur de bières de dégustation et j'éprouve un réel plaisir à découvrir des bières. Aussi, lorsqu'en voyage, j'aime visiter des micro brasseries locales.

J'ai effectué tous les tests d'auto évaluation reliés à l'alcool et les résultats me disent que je peux garder ma consommation d'alcool sous contrôle et que je bois par plaisir de déguster... mais que je pourrais aussi en faire une dépendance en pensant à la (seule) bière que je boirais le soir sans pour autant me demander si j'en ai vraiment envie.

Je sens une libération en pensant que la bière n'est pas dans ma vie mais triste en pensant aux plaisirs dégustatifs que je m'enlève.

Je pense consulter les A.A. pour avoir leur point de vue sur ma situation.

moderato
02/10/2014, 11h36
Super, tu dois être rassuré. Pour ce qui est des AA, ils ont un test aussi sur la consommation, tu le demandes à l'animateur.

Bonne chance !