PDA

Voir la version complète : Mon plan, genre 31 jours les plus "challengant" de ma vie -



Bérénice
02/04/2015, 15h24
Bonjour,
Contente de savoir qu'il existe un site de la sorte. Je me prépare pour un arrêt de 31 jours. Parce que de penser "pour la vie" me parait trop lourd pour le moment. Le vin est ma soupape. Je fais l'arrêt avec mon conjoint qui est en burn-out et qui a évidemment augmenté sa consommation de vino (7-8 verres) par soir depuis l'arrêt. Moi je suis à 3-4 par soir, mais quand vient le we ou une fête, ça double facilement. Mon réflexe naturel est de me "défoncer", mais je me retiens (la semaine du moins). On a décidé de s'aider mutuellement pour 1 mois, pour voir comment on vis, ce que cela nous apporte. J,ai été sobre et heureuse mes 2 grossesses, mais j,avais hâte de reprendre du vin, surtout à la 2e. Tannée de valoriser cette sacranée bouteille comme le "plaster" à nos bobos: vie qui va vite, productivité, performance, etc. Nous commencerons ensemble à partir de dimanche 5 avril, jour 1. Pas de party de famille prévu pour le mois, juste notre volonté et détermination. Nous avons 2 jeunes enfants que nous aimons. Si le printemps peut se pointer qu'on passe nos émotions ds le grand ménage du printemps, hahaha!
On se prépare pour la guerre. J,ai acheté un carnet de route. Il est déjà annoté. je fais la liste de mes envies. On va aller manger au Mcdo le dimanche soir. On va briser le cercle apéro vers 17h en se poussant les 1ers jours. Et j'aimerais tellement aller manger un smoked meat le vendredi ou samedi, chose qu'on ne fait jamais (car pas de bon vin ;-).
Je vous tiens au courant de ma semaine prochaine. Je suis anxieuse, j'ai peur mais je me lance. Trop besoin de me reconnecter.
Si vous avez des recommandations du fait que nous sommes un couple allez-y. Ca va être un défi de tenir le coup si l,autre flanche. Ça va ds le positif (s,entraider) comme de l'autre côté.
Profitez du chocolat :-)
B

moderato
02/04/2015, 15h44
Merci de nous raconter votre histoire.

Bérénice
06/04/2015, 10h30
Merci de m,avoir lu! :-)
J,entame mon plan prête pour la guerre! Jour 2 aujourd'hui. J'essaie de diriger mes pensées ailleurs et de savourer les bonheurs simplement.
Je n'ai même pas savourer ma dernière cuite samedi lors d'une fête, j'avais des brûlements d'estomacs, le vin n'entrait pas. Je me suis dit: tant mieux, raison de plus pour arrêter, et je me suis couchée heureuse de mon plan qui s,enclenchait ce soir là.
Notez que j,ai essayé alco-choix par le passé, il y a 18 mois, mais je n'avais pas été capable de faire le 7 jours sans alcool, j'avais craqué le vendredi. Donc ma dernière abstinence totale remonte à 3 ans, ma dernière grossesse. Le défi est grand, mais je suis prête! :-)
B

moderato
07/04/2015, 10h18
Bonjour,
Tu as déjà été abstinente il y a 3 ans et aussi pendant ta grossesse ?

Bérénice
08/04/2015, 10h41
En fait j,ai été abstinente durant mes 2 dernières grossesses (il y a 3 ans et 6 ans ;-) mais hors grossesse, j'ai toujours été une fille de party, et ce depuis mon adolescence. Depuis une vingtiane d'années, je buvais chaque jour, 3-4 verres, plus si party. J,ai fait la démarche alco-choix il y a 18 mois. Mais je n'ai pas été capable de faire le 7 jours sans alcool. Donc je faisais un 3-4 jours sans vin la semaine, et attendais la fds avec impatience! Cette fois ce qui est différent pour mon défi de 31 jours c'est que je n,attends pas la fds comme un remède ;-) je vis au jour le jour.
Mais j,allais vous écrire ce matin. Je ressens un fatigue extrême depuis hier matin. Difficulté à me concentrer au travail. Pourtant je dors 9 jeures/nuit depuis dimanche soir. Pas envie de boire du tout pour l'instant, la chance du "débutant". ;-) Je me sens juste en mode survie. Merde. Je pensais tellement me sentir mieux, on dirait que c'est pire. Pas de tremblements, pas de cauchemars, mais une émotivité à fleur de peau et une graaande fatigue/difficulté à se concentrer.
Mon copain aussi tient très bien le coup. Il ne dit pas avoir mes réactions, pourtant il buvait évidemment plus que moi.
Suis-je normale? ;-)
Merci :-)
B

moderato
09/04/2015, 11h35
Bonjour,

Comment tu fais pour demeurer abstinente quand tu es enceinte ? Est-ce que c'était plus facile, plus difficile ?

Bérénice
10/04/2015, 11h50
à la premiere grossesse, ça été très facile. Ça même été la plus belle période de ma vie, sincèrement. J,ai eu une belle grossesse, j'étais tellement heureuse, et le fait de ne pas boire me donnait tellement d'énergie! je rayonnais! :-)
à la 2e, c'était plus difficile. Retourner au travail avec la conciliation travail famille, pas facile. Bcp de stress, plus fatiguée. Je ne buvais pas mais je n,étais pas sur la même bulle de bonheur. J,avais hâte d,accoucher pour pouvoir reboire du vin! ;-)
Ce qui fait que ma sobriété était facile c'est que je ne me donnais pas le droit, c'était inadmissible de boire enceinte. Mais je me dis que si je l'ai fait 2 x 9 mois, je suis capable :-)
Je suis au jour 6, et la fds s'annone. Ouf, le teste ultime! J'essaie de le voir comme un "défi" et non une privation. Je me sens encore fatiguée mais ca va mieux qu,en milieu de semaine. Mon copain est tjrs aussi motivé. Ce soir film en famille avec pizza et coke. Demain soir je veux aller au smoked meat! Bien hâte de vivre ma premiere fds sobre. Mais j,ai le petit diable qui se pointe parfois (2 petites verres pour relaxer?) mais je le repousse aussitôt.
Au plaisir de recevoir vos encouragements et vous revenir lundi avec mon jour "9" :-)

moderato
12/04/2015, 07h34
Allo,
Tu tiens bon ?

Bérénice
13/04/2015, 08h49
Ouiiii, j'ai tenu bon! :-))))))
Ca été TRES difficile vendredi et samedi. Je réalise que je n,avais pas le goût de boire mais de décompresser, me récompenser. On a regardé un bon film collés avec les enfants. Pizza et frites. Le film était bon :-)
Mon chum a été bcp plus fort que je le pensais. Il m'a bcp impressionnée! Samedi je me sentais "grumpie" comme ceux qui arretent de fumer j,imagine (je ne fume pas) ;-) Je me disais: ca y est, je retombe en dépression. Je ne ressentais pas de joie, même pas de bonheur de cette sobriété. Comme une punition...
Je suis allée courir vers 16h et je suis revenue apres, ca allait bcp mieux. Nous sommes allés souper chez Dunns pour le smoke meat, miam!!! :-)
Je me suis levée hier matin: la bonheur est arrivé enfin! J,étais heureuse, fière de moi. J,ai chaudement remercié mon amoureux pour sa force et son soutien dans ma mauvaise humeur. Hier, apres une belle journée dehors a jouer et travailler sur le terrain, le voisin s’amène avec 2 verres de vin: nous les avons refusés! Il nous a félicité. Ouf, pas facile mais bcp plus facile que vendredi et samedi. Et hier soir on ressentait la fatigue d'une journée en plein air, les courbatures d,avoir raclé, la premiere ride de vélo, les enfants qui jouent dehors en gang, une bonne fatigue "heureuse". Je me sens tellement mieux que lundi passé à pareille heure.
Je continue, mais je ressens enfin la récompense de ne pas boire. Je ne l'avais pas ressenti avant, mon copain oui.
On continue. Je sais que les we ne seront pas faciles, mais j'ai fait un pas en avant.
Merci de me lire :-)
B

moderato
14/04/2015, 06h35
Quelle belle histoire. En tout cas vous semblez pas mal plus heureux sans alcool, même si les débuts sont difficiles. Vous vous êtes fixés un objectif d'abstinence de combien de temps? Oups, j'oubliais, les enfants, est-ce que c'était différent pour eux ?

Bérénice
14/04/2015, 08h28
Nous nous sommes fixé 31 jours pour commencer. Ça l'air que c'est le temps requis pour changer une habitude ;-) Ensuite j'ai une fds de couple de prévue ds le nord. Nous nous donnerons le droit à du vin au resto pour cette l’occasion. On aimerait ensuite reconduire le défi un autre mois. Le but est de briser l,habitude quotidienne et de garder le vin pour une occasion spéciale.
J,aurai un "test" samedi, j'ai une rencontre de filles. Je vais m,apporter un drink sans alcool et leur expliquer ma démarche. Je sais que ce ne sera pas facile, mais je me prépare mentalement.
Je ne sais pas si les enfants sentent une différence... mais bon, avec le temps j,imagine que oui ce en fera une. Je me sens bcp plus émotive et je suis plus touchée par mes émotions, ça fait du bien.
Je continue, 10 jours aujourd'hui! :-)
Bonne journée!
B

moderato
15/04/2015, 20h49
Vous en avez un tiers de passé.

Bérénice
17/04/2015, 09h00
Ouiiii! Même presque la moitié! Je trouve ça difficile par moments, surtout avec l,arrivée du WE et le beau temps = fête... mais quand je me lève c,est une nouvelle journée et je suis contente d'être en "forme" (plus comme à 20 ans ;-). C,est à L,heure du souper que je dois travailler mes émotions ;-)
Mon épreuve du jour: on vient de recevoir une invitation à souper pour ce soir... je vais surement décliner. Ils sont amateurs de bons vins... houlala God test me! :-(
À suivre.
B

moderato
17/04/2015, 12h05
Est-ce que ça devient obsédant cette idée, de vouloir être abstinent. Une fois les 30 jours atteints, que va-t-il se passer?