+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 1 2
Affichage des résultats 11 à 15 sur 15

Discussion: probleme de pot...

  1. #11
    melodie Visiteur

    Sourire

    allo sa va pas si pire je recommencerai jespere jamais merci

  2. #12

    Par défaut Tous dans le même bateau

    Ce que vous dites m'est aussi très familier...

    Ado j'ai fumé du pot de façon sporadique. Mais rien d'alarmant, j'étais un garçon sage.

    Jeune adulte j'étais un raver qui consommait de l'ecstasy et du speed, toujours en petite quantité. Je fumais plus de pot mais mes ressources financières n’empêchaient d'en acheter en quantité importante.

    Depuis la fin vingtaine, j'ai commencé à boire de l'alcool de façon excessive. Ce n'était pas rare que je passe à travers d'un 26 oz de gin en une fin de semaine. À cela s'ajoutait le vin, la bière, les digestifs. J'ai aussi augmenté ma consommation de pot: un 7 par mois.

    Il faut dire que mon travail me causait beaucoup de soucis. J'y étais malheureux et mon niveau de stress était au plafond. À la maison je m'engourdissais, perdais la carte et me disputais avec ma blonde.

    Je suis maintenant en arrêt de travail depuis plus d'un an. On m'a prescrit des antidépresseurs et antipsychotiques. J'ai dû arrêter de boire et de consommer du cannabis... sans succès.

    Je me cache de ma blonde. Je fume et bois à presque tous les jours de la semaine en son absence.

    Je ne sais pas ce qui me prend de vouloir saboter ma vie comme ça. Je n'en peux plus de mentir à ma blonde-elle que j'aime plus que tout au monde.

    J'ai pourtant une belle vie: une belle maison, une blonde qui m'aime pour qui je suis, des parents qui me supportent et m'encouragent.

    ALORS POURQUOI JE ME MALTRAITE DE CETTE FAÇON!
    Dernière modification par dans_ma_bulle ; 19/04/2012 à 14h41.

  3. #13

    Par défaut

    Citation Envoyé par dans_ma_bulle Voir le message
    Ce que vous dites m'est aussi très familier...

    Ado j'ai fumé du pot de façon sporadique. Mais rien d'alarmant, j'étais un garçon sage.

    Jeune adulte j'étais un raver qui consommait de l'ecstasy et du speed, toujours en petite quantité. Je fumais plus de pot mais mes ressources financières n’empêchaient d'en acheter en quantité importante.

    Depuis la fin vingtaine, j'ai commencé à boire de l'alcool de façon excessive. Ce n'était pas rare que je passe à travers d'un 26 oz de gin en une fin de semaine. À cela s'ajoutait le vin, la bière, les digestifs. J'ai aussi augmenté ma consommation de pot: un 7 par mois.

    Il faut dire que mon travail me causait beaucoup de soucis. J'y étais malheureux et mon niveau de stress était au plafond. À la maison je m'engourdissais, perdais la carte et me disputais avec ma blonde.

    Je suis maintenant en arrêt de travail depuis plus d'un an. On m'a prescrit des antidépresseurs et antipsychotiques. J'ai dû arrêter de boire et de consommer du cannabis... sans succès.

    Je me cache de ma blonde. Je fume et bois à presque tous les jours de la semaine en son absence.

    Je ne sais pas ce qui me prend de vouloir saboter ma vie comme ça. Je n'en peux plus de mentir à ma blonde-elle que j'aime plus que tout au monde.

    J'ai pourtant une belle vie: une belle maison, une blonde qui m'aime pour qui je suis, des parents qui me supportent et m'encouragent.

    ALORS POURQUOI JE ME MALTRAITE DE CETTE FAÇON!
    Cela fait maintenant une semaine que j'ai arrêté de consommer. J'ai tout avoué à ma blonde à propos de mon problème. Le lien de confiance est ébranlé mais on repart sur de nouvelles fondations. Les choses vont s'arranger, je le sens!

  4. #14

    Par défaut

    Tu fumes depuis longtemps?

    ___________
    Voyage Vietnam
    Jonque baie d'halong
    Laos tours
    Dernière modification par chibi23 ; 25/04/2013 à 07h11.

  5. #15

    Par défaut

    Je fumais (parce que j'ai maintenant arrêté complètement depuis 11 mois) depuis 10 ans de façon chronique.

    Cela prend beaucoup de motivation. Il ne faut surtout ne pas se mettre de pression. Le but c'est de retrouver goût aux activités que l'on faisait avant de ne vivre que pour la fumette. Tu vas trouver que la vie sans pot est envisageable et même supportable. Fier de tes progrès, tu vas vouloir continuer dans la bonne voix. Mais, tu vas avoir à faire un choix difficile: changer de style de vie rime souvent avec changer tes fréquentations. Sans vouloir renier tes amis, tu vas devoir choisir ce qui est plus important pour toi: le progrès ou le statu quo, fumer ou évoluer.

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  • Les balises BB sont activées : Actif
  • Les smileys sont activés : Actif
  • La balise [IMG] est activée : Actif
  • Le code HTML peut être employé : non