+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 5 1 2 3 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 43

Discussion: Ce nouveau look m'est familier

  1. #1
    gilles45 Visiteur

    Par défaut Je ne sais pas comment commencer

    Bonjour,

    je suis un homme qui a commencé à consommer de l'alcool, à 33 ans. Au début, j'ai buvant pour oublier mes problèmes. Avec le temps mes problèmes personnels se sont, en partie, résolus mais pas l'alcool.

    Aujourd'hui, c'est cet alcool qui nuit à ma santé et à mon développement.
    Vous savez: l'alcool fait partie de mon quotidien. Ma consommation se situe toujours dans la même partie de la journée entre 16 et 18h00. Elle fait partie de ma vie. Si j'essaie de m'en passer, je commence à avoir des malaises - mon corps tremble et le besoin se fait de plus en plus sentir. J'en ai parlé à mon médecin mais il ne veut pas m'aider avec la médication car il dit: "si je te donne quelque chose, elle va devenir une autre "béquille"". Alors je me sens seul avec mon problème.

    Plus les jours passent, plus il me détruit. Je sais que je dois arrêter de boire mais je ne sais pas comment faire et surtout je me demande toujours: comment fait-on pour vivire sans alcool? (Ça relaxe tellement.)

    Je présume quand lisant mes propos, vous allez dire : "il est vraiment idiot. il sait que l'alcool lui nuit mais il n'arrête pas".

    Je me sens de plus en plus perdu.

    Vous savez je suis fonctionnel mais tellement triste à l'intérieur et surtout, j'ai tellement honte d'être pris avec ce problème.

    Question: comment fait-on pour abstenir de l'alcool? Je dois spécifier que plus le temps passe plus je m'insole.

    Merci de m'avoir lu.
    Gilles

  2. #2
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    776

    Par défaut

    Salut Gilles,
    Déjà d'en parler, c'est le premier pas pour briser l'isolement. Tu peux essayer des choses de nouvelles façons de faire.
    Pourquoi ne pas aller à des réunions des A.A. il y en a partout et tu vas pouvoir te faire de nouvelles connaissances qui ont le même problème que toi. Tu n'as pas besoin d'arrêter de boire, tu vas simplement à des réunions pour voir ce que àa peut t'apporter de nouveau.
    Ensuite pourquoi ne pas t'informer, ça n'implique rien et c'est anonyme, dans un centre de traitement et t'informer des services offerts, plusieurs offrent une rencontre d'évaluation.
    Au fait tu ne dis pas quel tu as maintenant.
    Tu peux aussi te procurer le livre des Alcooliques Anonymes. On y décrit ta vie... et comment tu peux t'en sortir : Notre méthode.
    Je te souhaite du courage, pour essayer lentement ces quelques trucs, ça vaut la peine.

  3. #3
    gilles45 Visiteur

    Par défaut

    Bonjour Moderato,


    Merci pour ta réponse.

    J'ai 45 ans. Mais dis-moi les évaluations des centres de traitement est-ce gratuit?

  4. #4
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    776

    Par défaut

    oui c'est gratuit pour la plupart, il suffit de demander. Voici un lien pour le Centres de traitements : http://www.toxquebec.com/ressources.html

  5. #5
    gilles45 Visiteur

    Par défaut

    Merci pour ton aide.

  6. #6
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    776

    Par défaut

    tiens nous au courant de tes démarches.

  7. #7
    gilles45 Visiteur

    Par défaut

    Avec plaisir.

    à la prochaine

  8. #8
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    1 557

    Par défaut La dépendance aux ALV

    Le problème des concepteurs

    Si un joueur joue à ce jeu uniquement pour s'enrichir, il ne jouera pas longtemps car il deviendra vite perdant. Pour inciter le joueur à jouer pour autre chose, les concepteurs pouvaient offrir :
    - des gains occasionnels
    - des lots
    - une cagnotte
    - des bonis
    - des parties gratuites
    - des modes fièvre
    - du doublage
    - du divertissement

    Pour que le joueur aime ce jeu, il fallait éviter de lui dire qu'il perd. Il fallait éviter d'attirer son attention sur ses pertes. Quels moyens les concepteurs pouvaient-ils employer pour atteindre ces objectifs ?
    - les pertes devaient être régulières et monotones (pas de problème! ce sont les mises irréversibles)
    - éviter de dire au joueur qu'il perd. Il vaut mieux lui laisser découvrir qu'il ne gagne pas cette fois....
    - le divertir lors de l'encaissement irréversible de la mise (technique du pickpocket)
    - multiplier les stimuli sur les gains et sur les gains possibles
    - minimiser les informations sur les pertes
    - accorder beaucoup de temps à l'espoir et peu de temps à la déception

    Le joueur allait tôt ou tard réaliser qu'il perdait. Pour qu'il persiste et revienne, il fallait éviter que le joueur en blâme le jeu.
    - la répartition des rôles permet d'atteindre cet objectif. Elle incite le joueur à se tenir responsable des mises et à ne pas reprocher au jeu de les encaisser irréversiblement
    - pour responsabiliser le joueur davantage de ses pertes, on lui permet de varier la valeur de sa mise. Cela a plus d'effet que d'exiger une mise que le jeu aurait fixée.

  9. #9
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    1 557

    Par défaut Joueur excessif

    Le début de mon problème

    Je suis vite devenu perdant à cette loterie.

    Je m'attribuais les pertes ; j'en épargnais le jeu. Je regrettais d'avoir perdu. La loterie vidéo ne m'offrait que des choses que j'appréciais. J'aimais passionnément y jouer. Ça coûtait cher, mais ça le valait. Je ne me sentais pas coupable de jouer car je jouais en espérant gagner. Le reste ne dépendait pas de moi. L'idée de ne plus jouer ne m'effleurait pas.

    Apparemment, je ne suis pas seul à avoir eu ce problème.

    69% (1)
    des revenus de la loterie vidéo proviennent de joueurs qui ont un problème de jeu.
    Cette loterie est-elle dangereuse ? (2)




    Bon 24 !
    Raoul

  10. #10
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    1 557

    Par défaut Joueur excessif, compulsif et pathologique

    La suite de mon problème

    J'ai joué quelques années avant de tenter de réduire ma consommation de jeu. Avant, je n'avais pas conscience d'avoir un problème de jeu, mais mon épouse semblait avoir un problème avec mon comportement de joueur. Les piètres résultats de mes tentatives me surprenaient. J'étais beaucoup plus accroché que je croyais.

    Les pertes continuaient de s'accumuler. Les économies et les REER y sont passés ; la marge de crédit se maintenait au maximum, et je ne réussissais pas à m'abstenir de jouer.

    J'ai cherché de l'aide : consultations privées, thérapies de groupe, meetings GA, quelques rencontres avec une hypnologue,,.. rien ne marchait. L'aide qui existait ne fonctionnait pas pour moi. J'ai fini par croire que je ne n'en sortirais pas, mais j'étais déterminé à lutter jusqu'à mon dernier souffle.

    Je parviens à limiter les dégâts en me mettant des barrières. J'ai connu certains répits (3½ années d'abstinence avec GA). J'ai beaucoup souffert de ma dépendance. J'ai très souvent souhaité mourir, mais je ne me reconnais pas le droit de me suicider.

    Je suis un joueur excessif, compulsif et pathologique à 2 jeux offerts sur les ALV. Je ne suis pas devenu accro aux autres. J'espère que ces 2 jeux ne seront plus offerts sur les prochains appareils. Je n'ai pas l'intention d'essayer de nouveaux jeux.

    Bon 24 !
    Raoul

+ Répondre à la discussion

Discussions similaires

  1. Ce nouveau look m'est familier
    Par gilles45 dans le forum Problèmes liés au jeu
    Réponses: 13
    Dernier message: 15/01/2011, 02h44

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  • Les balises BB sont activées : Actif
  • Les smileys sont activés : Actif
  • La balise [IMG] est activée : Actif
  • Le code HTML peut être employé : non