+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 1 2
Affichage des résultats 11 à 14 sur 14

Discussion: Rendez au jeu ce qui est au jeu

  1. #11
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    1 557

    Par défaut

    Rétrospective

    J'éprouvais du remord après avoir perdu, mais je n'en éprouvais pas après avoir gagné ; ce qui arrivait de temps à autre.

    Cela indique que je me tenais responsable des pertes que le jeu cause.

    Il était normal, dans ces conditions, d'aimer ce jeu et de me dévaloriser. Voilà ce qui m'a conduit au jeu excessif et au jeu pathologique.

    Une fois cette erreur identifiée, il devient facile de constater les moyens utilisés par les concepteurs qui favorisent la commission de cette erreur.

    La loterie vidéo est très dangereuse.
    Dernière modification par Raoul ; 09/05/2012 à 06h08.

  2. #12
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    1 557

    Par défaut

    Une vive espérance de gagner est ce qui rend un jeu captivant au point même d'en faire un moyen anesthésiant.

    Il est difficile de ne pas espérer fortement gagner quand on a beaucoup perdu. L'espérance de gagner fluctue durant le jeu et notre cerveau enregistre l'intensité de cette espérance. Lorsqu'elle ressurgit nous éprouvons une très vive envie de jouer. Cela explique les cravings (les obsessions).

    La répartition des rôles et l'implication du joueur dans les mises, qui sont les pertes brutes du jeu, incitent fortement le joueur à se blâmer d'avoir perdu. Ce blâme est ce qui conduit au jeu pathologique.

    Amitié,
    Raoul
    Dernière modification par Raoul ; 10/05/2012 à 02h37.

  3. #13
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    1 557

    Par défaut

    L'espoir de gagner et la crainte de perdre rendent un jeu captivant et en font un puissant moyen anesthésiant... un moyen qui permet au joueur d'oublier ses problèmes, un moyen de se geler.

    L'espoir de gagner et la crainte de perdre peuvent revenir à l'espriit du joueur dès qu'il considère qu'il peut rejouer. Donc, dès ce moment il oublie ses problèmes et ses responsabilités, et trouve le jeu très captivant. Voilà, je crois, une meilleure explication de l'obsession du jeu et de la compulsion.

    La meilleure façon que j'ai trouvée de régler ce problème, c'est de croire que je suis maintenant un joueur qui ne joue plus.
    Dernière modification par Raoul ; 12/05/2012 à 02h27.

  4. #14

    Par défaut

    Bergson soulève un point intéressant. Il est facile d'espérer en même temps plusieurs issues possibles, même lorsqu'elles sont mutuellement exclusives. C'est ainsi que l'espérance peut exercer plus d'attrait que la réalité. Il est facile d'espérer démesurément.
    ___________
    Voyage Vietnam
    Jonque baie d'halong
    Laos tours
    Dernière modification par chibi23 ; 19/05/2013 à 05h23.

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  • Les balises BB sont activées : Actif
  • Les smileys sont activés : Actif
  • La balise [IMG] est activée : Actif
  • Le code HTML peut être employé : non