+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 6 1 2 3 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 52

Discussion: Failli d'y rester

  1. #1

    Par défaut Failli d'y rester

    Je suis en dépression depuis deux ans maintenant. J'ai essayé de retourner au travail mais en vain. Je ne vois personne à part ma blonde, je n'ai plus le goût de rien faire. Je bois en cachette car je trouve le temps long. Pourtant, il m'est interdit de prendre de l'alcool avec mes antidépresseurs. Mardi soir, j'ai commis un geste qui aurait pu m'être fatal: J'ai bu comme un trou et j'ai perdu la carte. Je me suis réveillé dans l'ambulance avec aucun souvenir de l'incident. J'aurais pu mourir.

    Auriez-vous des conseils à me donner?

  2. #2

    Par défaut

    Tu veux des conseils à propos de quoi?

    1-Comment boire et consommer des médicaments en même temps sans risquer de mourir?
    2-Comment ne pas se faire pogner à boire alors qu'on nous interdit de le faire?
    Dernière modification par legrand ; 25/05/2012 à 10h28.
    Legrand

  3. #3

    Par défaut

    Que de sarcasmes...

    J'aimerais savoir comment réapprendre à vivre.

    Je n'ai plus la force de continuer...

  4. #4

    Par défaut

    Alors fonce en thérapie!!!

    Tu es en dépression, tu bois alors que tu prends des médicaments, tu passes à deux doigts de mourir... Est-ce qu'il te reste beaucoup de solutions? J'en vois juste une: Entrer en thérapie. Tout de suite. En interne de préférence, mais c'est possible en externe aussi.

    Mais ça doit venir de toi, de toi seul. Personne ne peut faire le travail à ta place.

    Tu veux réapprendre à vivre? C'est possible, mais tu as donc besoin de quelqu'un pour t'enseigner. La thérapie va te donner tous les outils dont tu as besoin.

    Je suis passé par ce dont tu traverses. Je sais de quoi je parle. La dépression, les substances, je connais, t'as pas idée. Je connais ton enfer, je connais ta souffrance.
    Et tous les jours, dans le cadre de mes fonctions, je rencontre des gens comme toi qui vivent des affaires insupportables, qui sont aux prises avec un mal de vivre impossible à décrire tellement il est effrayant, mais qui ont posé un geste pour s'en sortir: ils ont appelé un centre de thérapie, un organisme d'entraide, un psychologue, un travailleur social, n'importe qui.

    Tu dois trouver le courage - oui, le courage!- de téléphoner et de prendre rendez-vous dans un centre de thérapie AUJOURD'HUI! parce que ta situation va pas s'améliorer. Fais-le pour toi, fais le pour ta blonde, mais FAIS-LE!

    Tu peux compter sur mon aide. Écris-moi N'IMPORTE QUAND, je suis presque tout le temps connecté.
    Legrand

  5. #5

    Par défaut Lueur d'espoir

    Voilà maintenant un mois que je n'ai rien consommé. C'est plus facile que je le pensais.

    Il faut dire que le fait d'avoir failli mourir m'a donné comme un électrochoc.

    Du jour au lendemain, j'ai continué à vivre comme si de rien n'était.

    La drogue et l'alcool? Mais qu'est-ce que c'est que ça? Je n'en ai jamais entendu parlé.

    Petit à petit, j'ai recommencé à apprécier les micros bonheurs. Cela ne veut pas dire que je suis tiré d'affaires pour autant mais je commence à avoir une certaine qualité de vie que j'avais perdue depuis longtemps.

    Pour tous ceux et celles qui ont le mal de vivre, qui croient que l'alcool et la drogue dissipent la douleur, ce n'est pas la solution.

    Oui, ça fait du bien sur le coup, mais maudit qu'on se sent seul sur son nuage.

    Il est plus facile de réfléchir quand on a les idées claires. Vos problèmes ne se règleront pas en claquant des doigts mais arrêter de consommer est un pas dans la bonne direction.

    J'arrête mon prêchi-prêcha. Je sais que quand on est au bord désespoir, toutes ces bonnes paroles semblent sonner creuses et n'atteignent pas nos oreilles. Ou plutôt, on fait la sourde oreille.

    Ça prend une bonne dose de courage mais croyez-moi, vous pouvez y arriver.

  6. #6

    Par défaut

    Merci pour ces belles nouvelles! Et merci pour ce témoignage!
    Je suis content d'avoir de tes nouvelles!
    Legrand

  7. #7

    Par défaut

    Citation Envoyé par legrand Voir le message
    Merci pour ces belles nouvelles! Et merci pour ce témoignage!
    Je suis content d'avoir de tes nouvelles!
    Eh merde, chassez le naturel et il revient au galop.
    Ma blonde part pour trois jours et j'ai une rage aussi soudaine qu'intense de fumer du pot. Je me dis que ça serait la dernière fois, juste question de me remémorer le bon vieux temps.
    Convainquez moi du contraire... go!

  8. #8
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    603

    Par défaut

    Pourquoi ne pas jeter un coup d'oeil dans les groupes d'entraide ?
    Voici un lien :
    http://www.toxquebec.com/ressources/...dentraide.html

  9. #9

    Par défaut

    Citation Envoyé par moderato Voir le message
    Pourquoi ne pas jeter un coup d'oeil dans les groupes d'entraide ?
    Voici un lien :
    http://www.toxquebec.com/ressources/...dentraide.html
    J'ai évité le pire. En parlant avec ma blonde, j'ai pris conscience du cheminement et des progrès accomplis. Il aurait été vraiment dommage de tout saboter pour une envie de fumer. Ce n'est pas facile de se défaire de nos vieilles habitudes, surtout quand elles nous réconfortent. Il faut prendre les événements comme ils viennent, trouver des choses qui nous font du bien et réapprendre à goûter aux petits plaisirs de la vie.

    Lâchez pas, vous êtes capables...

  10. #10
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    603

    Par défaut

    ça doit pas toujours être facile non plus pour ta blonde ?

+ Répondre à la discussion

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  • Les balises BB sont activées : Actif
  • Les smileys sont activés : Actif
  • La balise [IMG] est activée : Actif
  • Le code HTML peut être employé : non