+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: Ça va faire du bien d'être comprise: Conjoint accroc a la cocaine dans le déni?

  1. #1
    Date d'inscription
    novembre 2014
    Localisation
    Saguenay
    Messages
    2

    Par défaut Ça va faire du bien d'être comprise: Conjoint accroc a la cocaine dans le déni?

    Salut, je suis nouvelle. Désolée, ça va être long a lire.

    Je cherche sur internet depuis des semaines, une forme de réconfort, de compréhension ou d'outils qui pourraient m'aider a finalement prendre une réelle décision en ce qui concerne ma relation avec mon chum. Mon chum, que j'aime....avec qui je me suis considérablement investi a bien des niveaux ( je tiens a spécifier)

    Le contexte est le suivant. Voila bientôt un an, je rencontrais mon chum, mon Ben. Un regard et je sortais du cocon dans lequel j'étais depuis 6 ans. J'ai décider de me laisser tomber en amour, de redonner aux relations une autre chance. J'étais mure, prête et guérie de mes blessures du passé. Dès le départ mon chum m'a parler de son passé, son passé qui selon ses dires avait été rock and roll. Il me parle de drogues, et qu'il prenait de la cocaine de temps a autre voila environ 10 ans, et qu'il avait tout arrêter ça. C'était du passé, comme il disait. Une autre époque.

    Étant donné que c'est un gars qui a une job stable, qui s'occupe de sa mère malade, qui est toujours tranquille a la maison je n'avais aucune raison de croire qu'il me mentait. C'est un gars qui semblait vraiment normal. Quand on commence une relation, on commence pas a douter tout de suite! On fais confiance, en général.

    Mais...il me mentait.
    Je suis une fille de 42 ans assez plate, qui n'a jamais même pris une puff de joint, qui ne boit même pas de vin au souper. Aucun alcool. J'ai fumer la cigarette 4 jours dans mon adolescence. Je ne connais rien aux drogues de manière personnelle sauf pour ce que j'ai vécu par rapport a mon frère et ma soeur, qui tous deux ont connu dans leur jeunesse des périodes très intenses de toxicomanie. Moi j'étais la fille tranquille qui gardait la famille serrée, ensemble, durant les crises. La fille solide.

    Il s'est passé 2 mois avant que je commence a avoir des doutes, en fait c'était le soir de Noel, notre premier ensemble. Ce soir la il s'est battu sans raison avec son frère, et il était très agressif. Les chaises ont voler dans les airs, une vraie soirée de fou. C'était la première fois que je le voyais comme ça, j'étais sous le choc. Le pire Noel de ma vie sans aucun doute.

    J'ai remarquer dans la soirée que ses pupilles étaient dilatées et qu'il fesait un truc bizarre avec sa mâchoire, comme si il mâchait une gomme imaginaire. Il avait pris presque 12 bières et soudainement il n'était pas chaud......et je me suis rappeler de ma soeur, qui fesait pareil sur la " poudre". Je lui ai demander directement, il m'a dit non et semblait offensé. Le lendemain il a fini par m'avouer, par exaspération en me disant qu'il s'était " échappé" a cause de son frère en visite de Montréal, qui est un consommateur.
    Je lui ai pardonner cette fois même si ça me tordait le coeur , parce qu'il m'a dit que la il n'y aurait plus " d'échappage " et que ça serait fini pour de bon. Étant donné que ça avait fait un drame considérable et qu'il me l'avait avouer, j'ai passer l'éponge. Plusieurs autres mois ont passé, j'ai commencer un nouvel emploi et j'avais beaucoup d'heures donc peu a la maison.
    Un soir, je décide de me coiffer et j'ouvre un panneau d'armoire en miroir quand soudainement un sac de cocaine me tombe littéralement dessus. Je décide donc de me mettre a fouiller la salle de bain au complet et je trouve plein de sacs partout, vides, cachés même jusque dans les craques de mur. Je lui montre, il me dit que ça date de longtemps, du temps ou son frère était la et que je n'avait qu'a les jeter. Il ne semblait pas mal a l'aise, relax. C'est vrai que son frère consomme quand il viens ici, ce qui me dégoute profondément.

    Mais j'ai vu tout de suite le problème qui se présentait devant moi: Comment faire pour distinguer la vérité du mensonge? C'était un alibi facile sur le moment de me dire que ces sacs dataient de loin, qu'ils étaient a son frère. Je n'avais aucune preuve du contraire.
    Je ne lui avait pas dit que j'avais fouiller partout......J'ai tout vider les cachettes.

    Et puis ma réponse est venue deux semaines plus tard quand je suis retourner fouiller les mêmes endroits, ces endroits que j'avais nettoyer. Son frère n'était pas dutout ici, il ne reviens qu'a Noel. Et voila...j'ai retrouver des sacs vides, avec un billet de 5$ roulé, et j'ai su. Ce n'étais a personne d'autre qu'a lui.

    Je ne lui ai pas parler pendant une semaine et finalement il m'a avouer la vérité...encore. Cette maudite honnêteté qui me fait flancher.
    Il consommait une fois par mois, un petit sac en prenant une bière. Il me dit qu'il allait chercher de l'aide, qu'il était épuisé de consommer cela mais qu'il n'était pas accroc donc ça serait pas si dur d'arrêter, et de ne pas m'en faire.

    La situation me cause énormément de désespoir émotif. Je suis convaincue qu'il en a repris l'autre jour mais il me jure que non, qu'il avait mal a la mâchoire et qu'il était ivre et fatigué.

    Il sortait de la sale de bain et il avait soudainement les yeux tout rouges, mâchait sa gomme imaginaire..
    Mais il s'est vraiment fâché en me disant que ne lui fesait pas confiance, que je devais le croire. Qu'il disait vrai. Je n'avais aucune preuve. J'ai même penser commander des tests d'urine sur internet, et lui en faire passer a son insu après qu'il soit aller a la toilette ( il ne renvoi jamais la chasse en boisson.....)

    Je n'y arrive pas. Je me sens comme en crise. Je suis avec lui, je dors a ses cotés et je le regarde en me demandant si je connais ce gars la..comme si j'essayais de connaitre la vérité de toutes les manières possibles. Si il arrive en retard du travail, je panique, si il se lève pour aller acheter des cigarettes le soir, je panique. Toujours pareil.

    Je ne vois pas sa motivation a se faire aider, a cesser. Il refuse d'en parler, me dit que je suis tannante avec mes questions, et qu'il avait arrêter point final parce qu'il ne voulait pas me perdre et d'arrêter d'en parler.

    Cet homme a 52 ans, je l'aime et je ne désire rien de plus au monde que de le voir cesser de consommer. Mais je souffre en attendant, j'ai de la misère a travailler, a me concentrer, je veux toujours être près de lui pour voir si il en fait...si il consomme.....pour voir si je me fais mentir.
    C'est comme si j'attendais de le pogner le nez dans le sac, pour enfin pouvoir le quitter, en finir. J'écoute même a la porte de la toilette quand il y va...au cas ou je l'entendrais renifler. Je n'arrive pas a lâcher même si la situation me rends folle, malheureuse comme tout, a cause de mon amour pour lui. Parce qu'en dehors de ce que je vous dit, quand on est heureux, on l'est vraiment ensemble. On rit, on a du plaisir.
    Je suis tellement peinée de m'être fait mentir comme ça pendant des mois...il sniffait tout seul dans les toilettes comme un con pendant que moi je m'occupe de sa mere atteinte de la maladie d’Alzheimer. Il revenait s'assoir près de moi, gelé comme une balle. Je lui ai tout donner le meilleur de moi. Je sais qu'il m'aime, je vois ses peurs quand je suis fâchée et que je parle de le quitter. Il me dit que c'est moi son aide, son ange.

    Ma question est la suivante: Se pourrait t-il qu'un homme de 52 ans, ayant consommer pendant 20 ans, puisse en prendre seulement une fois par mois sans être accroc comme il dit? Et se peut-il que ce soit vrai quand il dit qu'il en a assez pris, que son temps est fait la-dessus a son age, et que c'est fini?
    Ou est-ce que tout ça...ce sont des mensonges et qu'il me ment uniquement pour me garder, parce que lui pense que y'a rien la de sniffer une fois de temps en temps et que je n'ai pas a le savoir?

    Excusez moi, ce fut long, j'ai personne a qui parler.
    Merci de ne pas me juger et de me répondre..svp

  2. #2

    Par défaut Il était une fois...

    Il était une fois une princesse qui a attendu longtemps un beau chevalier. Un jour le chevalier est arrivé dans sa vie. Avant de l'épouser, elle alla vivre dans son château avec lui. Un soir, elle descendit dans l'aile ouest du château et se rendit compte que son chevalier faisait de la coke dans la salle de bain.

    Comment se poursuit l'histoire?

    A- La princesse ce soir-là, pris ses plus belles robes, les mis dans ses coffres et retourna vivre chez sa bonne marraine la fée, en attendant la suite des événements.
    B- Elle se dit «quel bon chevalier, il se cache dans la salle de bain pour m'épargner de la peine, il veut me garder, il doit beaucoup m'aimer».
    C- La princesse se dit: comment vais-je faire pour changer ce chevalier en prince pour qu'on puisse vivre heureux pour le restant de nos jours.

  3. #3
    Date d'inscription
    novembre 2014
    Localisation
    Saguenay
    Messages
    2

    Par défaut Ouf...

    Ta réponse, j'ai bien du la relire 10 fois. Elle m'a émue aux larmes. Le message et l'allégorie est très puissante. Non, on ne change pas un crapeau en prince et des oranges en pomme. Je sais tout cela. Nous sommes vendredi et je vais travailler 12 heures, le stress est déjà présent dans mon système. J'ai l'avais quitter un temps, je suis revenue au bout de certaines conditions mais je me suis menti a moi-même; Je n'arriverai jamais a lui faire confiance, quoi que je fasse. Il dit que c'est fini, qu'il n'en consomme plus mais quand je part travailler comme ça, il est seul donc...il peut faire ce qu'il veut sans que je le sache. Le gars est capable de juste faire un petit sac, et se coucher après. Je pensais même pas que ça se pouvait....Bref, je suis pas heureuse. Je fouille a la recherche de sacs a la moindre occasion. Je passe de bien mauvaises fin de semaine au travail et Noel arrive......
    J'aimerais TELLLLLEMENT être capable de le quitter, d'y arriver. Ça pourrait me tuer, je m'en sens malade d'ailleurs au niveau cardiaque. Le manque de sommeil aussi. Il dit que je prends trop ça "a coeur", que je me fais de la peine pour rien. Pourquoi l'amour que j'ai pour lui gagne toujours sur ma raison? Pourquoi je reste? Peut-être a t-il arrêter pour vrai? C'est ce bout d'espoir qui me fait rester même si dans le fond je sais qu'il est simplement devenu plus prudent, il se cache mieux qu'avant. Je lui ai dit encore la même chose pour la millième fois ce matin avant de partir" stp, promet-moi que t'en prendra pas stp, sois fort, résiste, t'est capable" Parfois il se fâche, ce matin il m'a prise dans ses bras en me disant de ne pas m'inquiéter mais c'est impossible.
    Dernière modification par Lavandebleue ; 05/12/2014 à 06h44.

  4. #4

    Par défaut Merci

    Bonjour Lavande,

    Le livre qui m'a le plus aidé à y voir clair dans les relations est «Je réinvente ma vie-Vous valez mieux que vous le pensez» de Young et Klosko

    Merci de ta réponse,
    A+
    Anne
    Dernière modification par Anne L. ; 19/01/2015 à 18h30.

  5. #5

    Par défaut Moi aussi

    Salut, en te lisant j'avais un peu l'impression, pas mal, l'impression de me reconnaitre dans sa, et aujourd'hui même en lisant «Pourquoi l'amour que j'ai pour lui gagne toujours sur ma raison? Pourquoi je reste? Peut-être a t-il arrêter pour vrai? C'est ce bout d'espoir qui me fait rester même si dans le fond je sais qu'il est simplement devenu plus prudent, il se cache mieux qu'avant. Je lui ai dit encore la même chose pour la millième fois ce matin avant de partir" stp, promet-moi que t'en prendra pas stp, sois fort, résiste, t'est capable" Parfois il se fâche, ce matin il m'a prise dans ses bras en me disant de ne pas m'inquiéter mais c'est impossible.» je me disais sa il y a 10minutes

    Je me demande pquoi la vie que je veux lui offrir n'est pas meilleure que ce qu'il consomme... Sa m'a pris du temps avant de me décider à écrire, sa fais longtemps que j'ai lu le message en fait.... mais là je crois que sa dois sortir un peu. LA façon que tu agis, j'agis pas mal comme sa aussi, sa me rend un peu parano, j'ai envie de décompresser, mais j'ai pas encore trouver comment de la bonne façon

    Je suis sûr que nos hommes nous aiment, mais je me demandais a quels points la drogue leur fait perdre la tête, sa fais pas loin de 15ans qu'il consomme, et moi 7ans que je suis avec lui, sa l'aurai pris environ sa 7ans pour qu'il aille en thérapie( jean lapointe), mais sincèrement...parfois on ne dirais même pas qu'il l'a fait. Je m'étais aussi déjà donner un deadline du genre: si une thérapie marche pas je dois le quitter la relation me détruit

    Plus facile à dire qu'à faire. Mais maintenant on a plus de communication, j'essaie des approches différentes quant à la drogue j'ai essayer caché, triste, lui conseiller d'aller en diminuant plutôt que d'arrêter et d'aumoin ne pas se cacher car je hais le mensonge qui viens avec sa

    Sincèrement c'est un dur travail, mais oublie pas de penser à toi !!! j'espère que tu prend du temps pour toi pour te vider la tête, simplement relaxer et penser à rien ! Si t'as envie de discuter sa me ferais plaisir en pv ou ici

    sa fais du bien de voir quelqu'un qui vit ce que tu vis, j'ose pas trop en parler a mes amies j'ai tirs peur qu'elle comprenne pas quoi je vis sa...

  6. #6

    Par défaut Salut!

    ...c'est le premier forum auquel je participe et en fait, vos témoignages m'ont touchés même si je fais parti de celle qui fait comme vos hommes...mais j'ai pris une ferme décision...celle d'arrêter de consommer, mais surtout d'arrêter de mentir à ceux que j'aime et surtout à moi-même. Le chemin sera peut-être long et je sais qu'il se peut que cette phrase, vous l'avez entendu assez de fois...mais entendez là quand même, parce que la fois que ce sera réellement la bonne pour votre homme et que vous ne le croirai pas encore une fois...c'est sur que ça peut être difficile pour lui, surtout s'il est vraiment sincère et qu'il prend tous les moyens pour y arriver. Dans mon cas, c'est exactement ça...j'ai couper les ponts avec des gens que je croyais des amis...j'ai perdu plus qu'une relation et je m'accroche à celle qui me reste parce que je sens que c'est la bonne....mais l'important c'est que pour une fois, je fais ça pour moi maintenant et pour personne d'autre...j'espère sincèrement que votre homme choisira ce même chemin! VL

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  • Les balises BB sont activées : Actif
  • Les smileys sont activés : Actif
  • La balise [IMG] est activée : Actif
  • Le code HTML peut être employé : non