+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: Sevrage de rivotril Question ??

Hybrid View

  1. #1
    Date d'inscription
    août 2014
    Localisation
    Québec , Canada
    Messages
    89

    Par défaut Sevrage de rivotril Question ??

    Bonjours

    Je suis en attente pour une place en thérapie 21 jours au centre de st-Jérôme référé via CRD des Laurentides .

    1 - Une évaluation à été complété par l’infirmière de liaison.
    - Ma consommation quotidienne depuis plusieurs mois :

    - 4-5 mg rivotril
    -4-6 speed
    -Plusieurs joints +

    -prescrit -effexor
    -siroquel

    *** Premier essai: J'ai tenté d’arrêter par moi même à la maison avec suivie en externe car aucune admission à l'interne si un sevrage de rivotril ou de benzo s'impose .

    - J'ai cessé pendant 10 jours mais j'étais entrain de devenir complétement fou , anxieux et dépressif. Sevrage vraiment trop violent

    ================================================== ==========================

    2ieme évaluation par la suite par l’infirmière de liaison .

    - Ont ma dit que j'étais sur une liste d'attente mais ENCORE ONT ME DIT que aucun sevrage de rivotril est possible donc
    je dois me sevrer avant de commencer le traitement ??

    En plus :
    - tendance à faire des psychoses toxiques

    - Tbl anxieux avec panique diagnostiqué depuis plusieurs années

    - Tdah confirmé dernièrement

    -état dépressif ( j'ai été oublié d’arrêter l'ecole depuis cette été )


    ================================================== ================


    Personne ne peux me référer ou m'aider pour le rivotril .

    Ont ma dit que j’étais tombé entre deux chaises avec ca !

    Prendre note que mon rivotril venait du marcher noir et j'ai décidé de couper contact avec celui qui mes donnaient afin de pouvoir
    me donner le plus de chance possible . Mes démarches sont sérieuses.

    C'est quoi mes possibilités ?? L'urgence de l’hôpital ??

    Mon cold turkey commence demain pi jcapote ben raide. L’arrêt complet de rivotril me provoque des hallucinations , jvoie des flash de lumières et tombe dans un état complètement dépressif. Mais le pire c'est les tremblements , les sudation pi jarrète pas de paranoïer .

    J'ai besoin qu'ont m'aide dans ma démarche et surtout au plan médical pour le sevrage.

    Ca commence demain ou vraiment l'intensité va se faire ressentir dans environ 36h.

    C'est le pire mal être que j'ai connue dans ma vie pour déjà l'avoir vécu

    C'est quoi mon plan match ? chu à bout , vider pi équerré ...

  2. #2
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    776

    Par défaut

    Bonjour,
    Il est important et URGENT d'aller consulter RAPIDEMENT un médecin. Si c'est pas possible, il faut aller à l'hôpital, là on vous rendra en charge. Le Cold turkey n'est pas un traitement recommandé, il peut être dangereux de cesser d'un coup de prendre des substances, le mieux est de diminuer la consommation. Dans tous les cas, vous devrez voir un médecin qui vous aidera dans une démarche de sevrage le moins désagréable possible.

    Bonne chance !

  3. #3

    Par défaut

    Ce est particulièrement agréable et post respectable .... Vous secoué affichant .... Merci une mesure considérable pour le poster .... !!!!

  4. #4
    Date d'inscription
    août 2014
    Localisation
    Québec , Canada
    Messages
    89

    Par défaut

    Citation Envoyé par moderato Voir le message
    Bonjour,
    Il est important et URGENT d'aller consulter RAPIDEMENT un médecin. Si c'est pas possible, il faut aller à l'hôpital, là on vous rendra en charge. Le Cold turkey n'est pas un traitement recommandé, il peut être dangereux de cesser d'un coup de prendre des substances, le mieux est de diminuer la consommation. Dans tous les cas, vous devrez voir un médecin qui vous aidera dans une démarche de sevrage le moins désagréable possible.

    Bonne chance !
    Merci pour votre conseil.
    J'ai complétement arrêter la drogue ( speed ) et je ne prends que le clonazepam prescrit. Je suis motivé ...
    J'ai diminuer de 2mg à 0 avec le soutien du médecin et pharmacien avec succès.Par la suite, j'ai commencé à prendre de la boisson et beaucoup!!!
    J'ai pris la décision d'aller en thérapie interne. J'ai alors suivie un sevrage encadré par un médecin et infirmière. Il m'ont donné du valium en dose décroissante sur quelques jour et après 21 jours le pire était passé.
    Le psychiatre et beaucoup de médecin m'ont affirmer que les cotés bénéfique en valait le coup vs l'effet rebond du médicament.
    Dernière modification par tarzan ; 25/04/2015 à 20h11.

  5. #5
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    776

    Par défaut

    Super !
    Alors maintenant tout va bien.

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  • Les balises BB sont activées : Actif
  • Les smileys sont activés : Actif
  • La balise [IMG] est activée : Actif
  • Le code HTML peut être employé : non