+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 27

Discussion: Vous consommez du speed ?

Hybrid View

  1. #1

    Par défaut Vous consommez du speed ?

    Est-ce que vous prenez du speed ?
    Si il y a quelqu’un qui me lit et qui consomme des speed pouvez-vous m’aider ?
    J’ai un gars de 32 ans qui en prend tout le temps ça fait plus que 10 ans et qui est rendu à vivre dans la rue ou chez des chums. Il se cache de tous les gens qui l’ont connu, ses amis consomment comme lui.
    Ma question est pour ceux qui vivent cette vie-là..

    J’aimerais savoir ce qu’une mère peut faire pour aider ? Qu’est-ce que votre mère pourrait vous faire ou vous dire pour vous secouer ? Si c'est seulement possible ?? Rien faire ou faire quelque chose ? J'aimerais connaître votre opinion ??
    Je ne donne plus d'argent. Si je lui donne de la bouffe il trouve moyen de la vendre pour du speed. C’est fou, je ne sais plus quoi faire.
    Il a recommencé 15 fois des thérapies et il se sauve toujours après 4-5 jours de sa thérapie ou quand le chèque arrive. Il n'est pas capable de gérer son argent, ça le stresse qu'il dit. Ça prend 2-3 jours max pour qu'il dépense tout.
    Quoi faire pour l'aider. Ils disent qu'il doit toucher le fond. Il est bien trop résilient pour ça !!!!
    J'ai peur pour lui.
    Merci de m'avoir lue.
    mère

  2. #2
    Date d'inscription
    août 2014
    Localisation
    Québec , Canada
    Messages
    89

    Par défaut

    Bonjour
    Sachez que j'éprouve beaucoup de compensions à votre égard.
    Etan moi même consommateur d’amphétamine (speed) et presque la même age que votre fils , mes parents éprouvent une détresse similaire à la votre.
    Votre crie du cœur ma beaucoup touché.
    Je suis curieux de savoir si vous êtes sur à 100% qu'il consomme que du speed ou un autre sorte de drogue ... coke-crack etc
    Dépensé son chèque exclusivement pour des speeds en trois jours est presque impossible.
    Vaux mieux partir sur des bonnes bases.
    Ne perdez pas espoir .....

  3. #3

    Par défaut Merci Tarzan

    C'est TELLEMENT gentil d'avoir répondu à ma demande dans ce forum, merci beaucoup.

    J’ai lu tout ce que tu as écris Tarzan, du moins je pense. Je vois que tu as un parcours semblable sauf le Rivotril parce que je ne crois pas que mon fils en prend. Effexor oui.

    Mon fils a aussi des problèmes d'anxiété, trouble anxieux, phobie sociale et autres troubles relationnels ... il consomme sûrement autre chose que le speed de rue, cocaine ou assez n'importe quoi. Il dépense tout son argent en se payant toute sorte de choses en 3-4 jours, drogue, resto, prostituées, vêtements, j'en passe. Quelques fois il donne 200$ à un ami pour une chambre. L'important pour lui c'est qu'il lui reste rien. Il m'a dit que l'argent le stresse. Il passe tout le restant du mois avec rien. Mange à la soupe populaire et est souvent dans la rue. Je suis certaine qu'il voudrait changer de vie mais il en est actuellement incapable. Depuis l’adolescence, il n’arrive pas à poursuivre ce qu’il entreprend (et je ne dis pas ça pour le rabaisser), job, école, thérapie, rien ne colle. Je suis certaine aussi que ce n'est pas seulement à cause de sa consommation ou de son anxiété, il a une partie de mystère que même sa mère ne comprend pas, c'est frustrant.

    J'ai tellement un sentiment d'impuissance. Je continue de chercher des solutions. J'ai rejoint le groupe Al-Anon dernièrement parce que je sais que je dois travailler sur moi aussi. Je ne désespère pas de chercher des organismes ou des services médicaux qui pourraient l’aider. Au moins j’aurai l’info si jamais il la veut.

    Tu vois Tarzan, ce que je cherche en écrivant sur ce forum c’est de savoir en quoi le rôle d’une mère pourrait changer quelque chose dans la consommation d’un fils. En questionnant les consommateurs comme toi je me dis que c’est peut-être une autre façon d’avoir de l’information tu comprends ? Un point de vue autre que le mien. Ce serait merveilleux pour moi d’avoir le point de vue du consommateur. Est-ce que c’est pensable d’imaginer que tu pourrais ressentir L’INFLUENCE d’une autre personne dans ta vie ? OK peut-être pas venant de ta mère mais une influence extérieure assez forte qui te ferait réellement un effet ou un impact pour initier un grand changement ? Est-ce possible ?

    Je sais (parce que tout le monde le dit) qu’il faut toucher le fond pour rebondir et arriver à changer. Mais c’est quoi le fond ?

    À toi Tarzan, pour ta démarche actuelle, je te souhaite du courage parce que je sais qu’il en faut beaucoup.

    Je t’embrasse et t’envoie beaucoup d’énergie.

  4. #4
    Date d'inscription
    août 2014
    Localisation
    Québec , Canada
    Messages
    89

    Sourire

    Citation Envoyé par mère Voir le message

    Tu vois Tarzan, ce que je cherche en écrivant sur ce forum c’est de savoir en quoi le rôle d’une mère pourrait changer quelque chose dans la consommation d’un fils. En questionnant les consommateurs comme toi je me dis que c’est peut-être une autre façon d’avoir de l’information tu comprends ? Un point de vue autre que le mien. Ce serait merveilleux pour moi d’avoir le point de vue du consommateur. Est-ce que c’est pensable d’imaginer que tu pourrais ressentir L’INFLUENCE d’une autre personne dans ta vie ? OK peut-être pas venant de ta mère mais une influence extérieure assez forte qui te ferait réellement un effet ou un impact pour initier un grand changement ? Est-ce possible ?

    Je sais (parce que tout le monde le dit) qu’il faut toucher le fond pour rebondir et arriver à changer. Mais c’est quoi le fond ?


    La consommation à été pendant longtemps ma seul priorité. Elle passait et de loin devant ma famille.
    Ma mère et mon père (même divorcer), m'ont toujours encouragé et ont accomplie l'impossible pour me sortir de se cauchemar. Sans eux , c'est sur à 200% que je me serait ramassé à la rue. Dans mon cas ,ma mère me couvrait tellement et s’inquiétait à s'en rendre malade.Mes parents ont payé pour les thérapies, les désintox ,psychologue en pensant que cette fois ci c'est la bonne fois..... Pourtant même avec la meilleur motivation du monde et sincèrement du plus profond de moi même , c’était toujours la même histoire qui recommençait encore et encore !!!
    Rechute en sortant de thérapie, thérapie non complété et j'en passe . . .
    Avec le temps, les gens ne croient plus vos belle parole et promesse mais attendre plutôt de le voir pour le croire . J'ai vécu mes pires années de débauche au milieu de la vingtaine. La honte , les remords et la culpabilité mellé à un état dépressif ont fait en sorte que le suicide était la seul solution possible car j'avais dépassé les limites et jamais je ne pourrais vivre avec ses souvenirs .
    Un matin j'ai regardé ma mère en pleurant et lui dit : '' Vouloir tellement que tout ça soit qu'un mauvais rêve ,me réveiller et oublier ''
    Je n'ai plus jamais consommé de coke depuis se jour et ça fait déjà 8ans. Par la suite j'ai commencé à prendre des amphétamines (speed) jusqu’à aujourd'hui.
    C'est une toute petite partie de mon histoire ....
    Pour répondre à ta première question , ma mère a réellement commencé à m'aider le jour quelle arrêta de me donner de l'argent. Le jour ou elle était la personne la plus importante avant d'être la femme voulant sauver son fils ... Chaque famille est différente mais oui ma mère à eu un rôle important dans mon cas. Je suis convaincu qu'il est tout à fait possible également qu'une personne autre que la famille puisse avoir une influence assez forte pour faire tourner les choses et plusieurs personnes que j'ai moi même connu en thérapie. Certain un jour vont rencontrer un intervenant avec lequel un lien spécial va se créer mais sa peux être un million d'autre possibilités car j me dit que au moins un million de personne sur la terre ne consomme plus.
    Selon moi , il est faux de penser qu'il faut atteindre le fond du baril pour changer .
    Connais des gens sobre depuis plusieurs années n'ayant pas été au fond selon eux et tan mieux.
    Pour d'autre et pour moi , se claquer le fond du baril ne changera rien du tout .
    Ne te décourage surtout pas , il y a toujours de l'espoir.
    Dernière modification par tarzan ; 26/04/2015 à 18h29.

  5. #5

    Par défaut

    Merci Tarzan,

    Qu'est-ce qui a fait que tu as arrêté de penser au suicide ?

    La chose que tu m'as dite qui m'a fait le plus de bien c'est que ta mère a commencé à t'aider le jour où elle a cessé de te donner de l'argent. Wow, ça prend beaucoup d'humilité pour admettre ça ! J'ai cessé depuis 2 ans environ. Crois-moi que c'est la chose la plus difficile à faire, ça m'a fait souffrir plus que tout le reste. Le sentiment de culpabilité est toujours présent, toujours.

    Pour la question du fond du baril, tu as raison il y a du monde trop fort pour descendre jusque là... dis-moi c'est pour ça le pseudonyme de Tarzan ?

  6. #6

    Par défaut

    Je suis présentement en processus de désintoxication au speed j'aimerais connaître vos expérience je vie beaucoup d'effets secondaires et je veux savoir comment vous vous en êtes sortie

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  • Les balises BB sont activées : Actif
  • Les smileys sont activés : Actif
  • La balise [IMG] est activée : Actif
  • Le code HTML peut être employé : non