Bonjour

il y a quelques temps j'ai décidé d'arréter de boire, et bien je suis rendu a mon 10 eme mois sans toucher une goutte d'alcool. Je buvais depuis des années et ce de plus en plus, le soir surtout pour étourdir un mal être que j'avais en moi. Je consommais de l'alccol, par peur de l'abandon, par manque d'amour de moi même et pour ne pas sentir la souffrance en moi.

Depuis mon arrêt total, je ne peux étre mieux dans ma peau, j'apprends a vivre sans l'alcool et j'en suis très fier. J'ai beaucoup voyagé ces 10 derniers mois dans des tout inclus pour mon travail, bien sur la tentation est là mais j'ai appris a gérer la petite voix en moi qui me dit ...hum une bonne bière ça serait bon ....l'autre voix répond non tu ne peux pas tu vas rechuter.

Le plus dure finalement est le regard des autres, a qui tu apprends que tu ne bois plus, et avec qui tu prenais souvent un petit verre. Les gens autour de moi sont surpris car ils ne m'ont pas connu comme un clochard, mais comme un gars qui a une belle vie, belle maison, belle voiture etc, mais qui au fond n'était pas heureux, la raison pour laquelle je buvais.

Le fait de ne plus prendre d'alcool est une victoire sur ce démon, et en matière de dépendance, je suis le numéro un, cigarette, amour, sexe, bref j'aurais pu toute les avoirs. Mais celle ci l'alcool, c'est moi qui tiens ce petit démon entre mes mains, et il ne m'aura pas.

Voila si vous désirez parler avec moi, il me fera plaisir d'échanger avec vous. Pascal