+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 14

Discussion: Baclofène

Hybrid View

  1. #1

    Par défaut Baclofène

    Bonjour,

    J'ai réussi à arrêter de boire excessivement grâce en grande partie, au Baclofène. J'aimerais savoir si d'autres membres de ce forum ont utilisé le Baclofène.

  2. #2

    Par défaut De quoi il s'agit?

    Je suis intéressés par quelque chose de sécuritaire et bon pour la Santé. Sincèrement j'y crois peu car tout le monde y aurait recourt.

    Merci

  3. #3

    Par défaut

    Il y a plusieurs raisons qui expliquent pourquoi ce n'est pas plus populaire au Québec et moi-même, j'y croyais pas vraiment mais comme mes autres tentatives avainet échouées, j'ai décidé de tenter le coup.

    Je savais qu'au pire, ça ne fonctionnerait pas et je n'aurais rien perdu sauf l'espoir de retrouver un semblant de normalité.

    Côté securité, j'avais fait mes devoirs. Le Baclofène est un vieux médicament, très bien connu des médecins et des pharmaciens. Comme je ne présentais pas de contre indications, et que le médicament était remboursé par la RAMQ, je me suis lancé avec le support d'autres alcooliques ayant passé par là.

    Ce fut sans équivoque, la meilleur décision de ma vie. Aujourd'hui, je peux dire à qui veut bien l'entendre que je suis guéri de mon alcoolisme.

    Ce n'est pas une pillule miracle mais elle m'a permi de traversé la période critique du sevrage sans m'arracher les trippes. Le suivie psychologique que j'ai eu m'a aussi grandement aidé.

  4. #4

    Par défaut

    C'est rassurant merci qu'il existe quelque chose pour nous aider. Je n'aurais jamais cru. Merci pour l'information.

  5. #5
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    776

    Par défaut

    C'est étonnant, peu de médecins au Québec acceptent de prescrire du Baclofène pour cette problématique. De plus l'administration de ce médicament exige un suivi rigoureux.

  6. #6

    Par défaut

    Les choses changent lentement mais sûrement. Il y a de plus en plus de médecins qui le pescrivent mais les français ont beaucoup d'avance sur nous puisque c'est là qu'Olivier Ameisen à fait cette étonnante découverte en 2004.

    Dans mon cas, je voyais mon médecin une fois par mois question de s'assurer que je pouvais gérer les effets secondaires. Un des éléments important de cette thérapie est d'augmenter graduellement les doses puisque chaque personne réagit différement au médicament.

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  • Les balises BB sont activées : Actif
  • Les smileys sont activés : Actif
  • La balise [IMG] est activée : Actif
  • Le code HTML peut être employé : non