+ Répondre à la discussion
Page 4 sur 6 PremièrePremière ... 2 3 4 5 6 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 40 sur 53

Discussion: Baclofène

  1. #31

    Par défaut Baclofène

    Pour la grande majorité des médecins surtout les médecins de famille le problème est qu'ils n'ont pas le temps de s'occuper des patients toxicomanes en générale. Ce sont trop souvent des cas qui peuvent être lourds et requièrent un investissement important du temps que les médecins peuvent ou ne veulent pas accorder à leurs patients.
    L'autre difficulté est que la plupart des médicaments approuvés pour traiter les symptômes du sevrage, n'ont pas un très haut taux de succès et les médecins le savent. Alors quand on leur demande de s'informer au sujet de médicaments comme le Baclofène, le Gabapentin etc. cela représente une charge additionnelle qu'ils ne peuvent assumer.
    On nous donne alors des excuses du type: Ce n'est pas un médicament reconnu pour ce traitement où encore, c'est très compliqué ou pire on nous réfère à une thérapie qui s'inspire des 12 étapes.

    De pouvoir soigner convenablement une personne qui à une dépendance n'est pas donné à tout le monde. Même en 2018, il y a encore beaucoup de préjugés et ce, même chez les professionnels de la santé. Je comprends pourquoi c'est comme ça puisque qu'avant de mieux comprendre comment l'abus d'alcool modifie le cerveau, je croyais aussi que je manquais de volonté pour me prendre en main.
    Dernière modification par Bud Last ; 24/01/2018 à 09h51.

  2. #32
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    715

    Par défaut

    En effet c'est curieux ces préjugés en 2018. Puisque les assurances paient pour les traitements alcool/drogue.

  3. #33

    Par défaut Baclofène

    Ce qui n'aide pas est que la toxicomanie est complexe et qu'on ne peut pas proposer le même modèle thérapeutique à tout le monde en pensant qu'on va obtenir les mêmes résultats comme si c'était une recette à gateau.

  4. #34
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    715

    Par défaut

    Et les formations les plus courues pr les intervenants sont des formations qui traitent du DSM...

  5. #35

    Par défaut

    Est ce que tu parle du DSM 4 ou 5 qui détermine si l la personne à une dépendance à l'alcool?

  6. #36
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    715

    Par défaut

    Je ne sais pas, j'ai lu ça dans un article de pyscho.

  7. #37

    Par défaut

    Humm, je ne comprends pas ta question. Désolé!

  8. #38
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    715

    Par défaut

    je voulais dire que les intervenants courent des formations pour pouvoir diagnostiquer rapidement si une personne a un problème de consommation, avec des critères, comme le DSM, alors que c'est pas si simple comme tu les dis.

  9. #39

    Par défaut

    Le DSM est un outil assez simple d'utilisation qui sert à évaluer si une personne à un problème de consommation.

    http://www.addictauvergne.fr/echelle...m-5-addiction/

    Quand je disais que ça ce complique c'est au niveau du traitement. Si on essaye d'entrer tous les alcooliques dans le même moule thérapeutique en les envoyants tous au A.A. par exemple, on se retrouve avec un taux d'échec important parceque ce n'est qu'une petite partie de la population qui peut se sentire à l'aise dans ce modèle.

  10. #40
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    715

    Par défaut

    Super, ce questionnaire ! Quelques questions me font penser au questionnaire des A.A. :
    http://www.toxquebec.com/evaluation/...tml?QUEST_ID=4

+ Répondre à la discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  • Les balises BB sont activées : Actif
  • Les smileys sont activés : Actif
  • La balise [IMG] est activée : Actif
  • Le code HTML peut être employé : non