Ça faisait au moins 10 ans que je consommais de façon excessive.
Ça n’a pas été si facile d’arrêter. Ça s’est fait une journée à la fois.
J’ai beaucoup misé sur les avantages, particulièrement les améliorations à ma santé.

Et maintenant, j’ai des activités qui me font du bien, avec des personnes agréables.
Quand je sens que le moral est moins bon, je fais attention pour ne pas trop me fatiguer.
Je ne prends rien pour acquis. Je sais que je suis vulnérable et que je dois être vigilante.

Mais bon, ça commence à être redondant mon affaire.
S’cusez-la…