C’est vrai ce que tu dis BudLast qu’il faut changer de gang parce que ces amis qui consomment ont tendance à nous tirer vers le bas quand on tente d’en sortir. Et j’aime bien ton histoire de crabes, c’est très parlant.

Là où j’ai eu beaucoup de mal à comprendre les proches, c’est au niveau de la dynamique qu’un arrêt de consommation peut provoquer dans le couple et au niveau familial (enfants). À ce niveau là, je n’ai pas ressentie qu’on tentait de me tirer vers le bas, loin de là. Mais, malgré le fait que je sentais qu’on souhaitait que j’en sorte, j’ai quand même ressentie, que cela pouvait être un peu "menaçant" le fait que j’arrête de boire. Comme si il y avait une espèce de confusion des rôles et que le fait d’en sortir, pouvait faire "peur" en même temps que de provoquer quelque chose de très positif. C’est quelque chose qui, je me souviens, a créé beaucoup de tensions dans mon couple au début. Je percevais certaines attitudes comme un manque d’appui aussi alors que je ne crois pas que c’était vraiment ça au fond. Mais ça s’est replacé, probablement au fur et à mesure que la confiance s’est reconstruite...